Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : le Territoire de Belfort, prochain département sur la liste ?

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Après l'île-de-France ou les Hauts-de-France, reconfinés depuis ce week-end, le Territoire de Belfort est-il le prochain sur la liste ? L'épidémie flambe chez nous, le taux d'incidence a doublé en une semaine. Mais la tension hospitalière reste supportable.

146 patients sont décédés à l'hôpital de Trévenans depuis le début de la deuxième vague
146 patients sont décédés à l'hôpital de Trévenans depuis le début de la deuxième vague © Radio France - Wassilla Guittoune

Depuis samedi matin, 16 départements sont retournés en confinement pour quatre semaines, en raison de la progression de l'épidémie de coronavirus. La situation exige de nouvelles "mesures de freinage massives" précise Jean Castex. "Ces mesures _pourront être étendues_, si nécessaire, à d’autres parties du territoire", a déjà prévenu le Premier ministre. Et plusieurs indicateurs laissent penser que le Territoire de Belfort est sur la sellette.

Si l'on regarde le taux d'incidence, le Territoire de Belfort est effectivement juste derrière la Seine-Maritime, confinée depuis ce week-end : 320 personnes positives pour 100 000 habitants à Belfort. Et surtout c'est la hausse qui fait froid dans le dos : quasiment + 200% en un mois. C'est simple, c'est la plus forte augmentation de France, tous départements confondus. La hausse s'observe également dans le Doubs (+17,5% en un mois) et la Haute-Saône (+ 24%) mais dans des proportions moindres.

"Le variant britannique, qu'on sait plus contagieux, explique en grande partie cette flambée de l'épidémie dans le Territoire de Belfort", indiquait ce vendredi sur France Bleu Belfort-Montbéliard Agnès Hochart, déléguée territoriale de l'Agence régionale de santé (ARS) dans le Nord Franche-Comté. "Ce variant représente désormais _85% des contaminations_, c'est le taux le plus élevé de la région". C'est même l'un des plus importants de France.

La tension hospitalière encore supportable

En revanche, deux points positifs permettent de garder espoir : les contaminations sont en baisse sensible chez les plus de 80 ans dans le Territoire de Belfort. On constate une vraie amélioration ces dernières semaines, sans doute grâce à la vaccination. "Plus de la moitié des personnes âgées de plus de 75 ans a été vaccinée", se félicite Agnès Hochart.

Autre point positif : la tension à l'hôpital reste faible. Les patients Covid occupent environ 40% des lits de réanimation dans le Territoire de Belfort. C'est la marge qui permet pour le moment d'éviter un reconfinement. En revanche, cette marge n'existe pas par exemple en Haute Saône ou dans le Doubs, où les patients Covid occupent plus de 100% des lits de réa d'avant Covid.

La problématique est donc inversée : beaucoup de contaminations et peu d'hospitalisations dans le Territoire de Belfort, alors que l'on constate plutôt l'inverse dans le Doubs et la Haute-Saône.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess