Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Recrudescence de la rougeole en Pays de la Loire : 56 cas depuis le début de l'année

En Pays de la Loire, 56 cas de rougeole confirmée ont été signalés entre le 1er janvier et le 28 mai 2019, dont plus de la moitié en Mayenne. Dans 90% des cas, les personnes étaient non ou mal vaccinées. L'Agence régionale de santé appelle les Ligériens à vérifier leur vaccination.

Une recrudescence du nombre de cas de rougeole est observée en Pays de la Loire où la couverture vaccinale est insuffisante pour empêcher la propagation du virus
Une recrudescence du nombre de cas de rougeole est observée en Pays de la Loire où la couverture vaccinale est insuffisante pour empêcher la propagation du virus © Maxppp -

Pays de la Loire, France

Plus de 1300 cas de rougeole ont été recensés par le Ministère des Solidarités et de la Santé en France depuis le 1er janvier 2019, dont "56 cas entre le 1er janvier et le 28 mai 2019" en Pays de la Loire rapporte l'Agence régionale de santé dans un communiqué. Parmi ces cas, plus de la moitié (33) concerne le département de la Mayenne. La Loire-Atlantique enregistre 10 cas de rougeole confirmée, la Sarthe 8 cas, la Vendée 3 cas et le Maine-et-Loire 2 cas. "Dans 90% des cas, les personnes ayant développé une rougeole étaient non ou mal vaccinées", précise l'ARS.

Un appel aux Ligériens pour qu'ils vérifient leur vaccination

La rougeole est une maladie très contagieuse : en l’absence de vaccination, une personne atteinte peut contaminer jusqu’à vingt personnes. L'agence régionale de santé note que la couverture vaccinale en Pays de la Loire est insuffisante pour empêcher la diffusion du virus. Elle appelle donc les Ligériens à vérifier leur vaccination en se reportant à leur carnet de santé et à consulter leur médecin traitant en cas de doute. Deux doses sont nécessaires pour être protégé ; ce vaccin peut être rattrapé à tout âge. Il est de nouveau obligatoire pour les enfants nés après le 1er janvier 2018, avec une dose à l’âge de 12 mois et une dose entre 16 et 18 mois.

Une infection virale qui peut avoir de graves conséquences

La rougeole se manifeste par l’apparition d’une fièvre élevée (supérieure à 38,5°C), d’une éruption cutanée, de la persistance d’une toux, d’une rhinite ou d’une conjonctivite. L’éruption dure 5 à 6 jours, les formes les plus compliquées sont plus fréquentes chez les bébés de moins de 1 an et les adultes de plus de 20 ans, les femmes enceintes non ou mal vaccinées et les personnes ayant une fragilité du système immunitaire du fait de maladies et/ou de traitements. 

"La rougeole n'est pas une maladie bénigne", prévient Lise Gross, médecin de veille sanitaire à l’ARS Pays de la Loire. "Elle peut entraîner des complications respiratoires (pneumopathies) et neurologiques (méningo-encéphalite) pouvant avoir des conséquences très graves, allant jusqu’au décès".