Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Registeo : Un cahier numérique "made in Corsica" pour tracer les clients des restaurants

-
Par , France Bleu RCFM

Un entrepreneur corse a conçu un service SMS répertoriant les informations des clients des restaurants. Les autorités sanitaires pourront s'en servir en cas de déclaration d'un cas de COVID-19 au sein d'un établissement.

Capture d'écran du site Registeo.fr
Capture d'écran du site Registeo.fr

Avec l'état de crise sanitaire, de nouvelles règles s'imposent aux restaurateurs, notamment la mise en oeuvre des cahiers de rappel. Ils doivent permettre de rappeler facilement tous les éventuels cas-contacts si un client ou un employé de l'établissement se révélait positif à la COVID-19. En Corse, un jeune entrepreneur propose une solution garantie aux restaurateurs et aux autorités sanitaires.

Registeo, c'est le nom de ce service, fonctionne par SMS. "Vous arrivez au restaurant, vous avez une petite fiche sur la table avec le numéro de votre table et le numéro dédié de l'établissement. Vous envoyez un SMS avec un code sur un numéro spécial avec votre nom et votre prénom", explique le concepteur, Sébastien Mangini. "Les données sont conservées 14 jours, au delà, la loi nous oblige à effacer les données des clients"

Etablissement, nom du client, numéro de table, et enfin, la date du jour. Ces informations sont transmises et stockées sur une base de données sécurisée. Un cahier de rappel que le restaurateur pourra aussi imprimer, afin de le transmettre aux autorités si besoin. 

"Le SMS, c'est une garantie d'information pour les autorités sanitaires. Sur le papier, les personnes peuvent donner des fausses informations et les restaurateurs peuvent être pénalisés dans ces cas-là. Avec le QR code, le problème, c'est que c'est une solution gratuite, et donc certaines personnes malveillantes pourraient envoyer une multitude d'informations, ce qui rendrait le travail de recherche des autorités impossible à réaliser" explique aussi Sébastien Mangini.  

Un service auquel souscrit le restaurateur avec un abonnement mensuel. "Il pourra optimiser ses services. L'été prochain, de plus, saison sera compliquée car il faudra gérer à la fois les services et les cahiers de rappel, qui seront peut-être toujours présents à cette période". 

En espérant bien-sûr, d'ici-là, une amélioration significative de la situation virale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess