Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Regroupement du 15 et du 18 dans l'Yonne : ce n'est pas gagné !

-
Par , France Bleu Auxerre

Dans l’Yonne, tout le monde souhaite un regroupement du 15 (le SAMU) et du 18 (les pompiers). L’agence régionale de santé, elle ne veut pas en entendre parler.

Le regroupement du 15 et du 18 est difficile à réaliser dans l'Yonne. L'ARS ne veut pas en entendre parler
Le regroupement du 15 et du 18 est difficile à réaliser dans l'Yonne. L'ARS ne veut pas en entendre parler © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Tous les élus icaunais  sont partisans d’un centre unique d’appels pour le SAMU et les pompiers.  Ce rapprochement permettrait,  selon eux, d'être plus efficace dans l'intervention et l'envoi des secours.

Plus près, on s'entend mieux

Dans l'Yonne sur 25 000 interventions par an, les pompiers réalisent 20 000 secours à personne. Dans la plupart de ces interventions, SAMU et pompiers travaillent ensemble. L’idée, avec une plateforme et un numéro unique d'appel (le 112), c'est de faciliter ce travail. 

"Là où il n'y a pas de plateforme unique, il y a énormément de perte de temps, dans la communication entre les deux" explique Christophe Bonnefond, le président des pompiers de l'Yonne. "Aujourd'hui le SAMU et les pompiers ont besoin de se parler toutes les SEPT minutes en moyenne, s'ils sont au même endroit, ils se parleront plus facilement."

L'ARS Veut centraliser le "15" à Dijon

L'agence régionale de santé ne veut pas en entendre parler. L’ARS veut centraliser le 15 à Dijon. Elle n'accorde pas d'interview sur la question ,mais nous à envoyer un communiqué qui précise : 

"Le regroupement des centres 15 d’Auxerre et de Dijon est et reste prévu par le schéma régional de santé 2018-2023(...). Il poursuit deux objectifs : 

- Mieux structurer l’activité très sensible de la régulation médicale des appels d’urgence

- Libérer du temps médical auprès des malades dans les services d’urgence et les SMUR sur des sites, comme les centres hospitaliers de Nevers et Auxerre, où il est particulièrement rare.  Une « plateforme unique 15+18 » ne constitue en rien une alternative crédible dans l’Yonne pour atteindre ces objectifs."

C'est quand le dialogue ?

Le patron des pompiers de l'Yonne dénonce cette position qu'il juge "dogmatique" et "technocratique". Il espère que le récent changement de ministre de la santé va permettre au moins de mettre tout le monde autour d'une table pour discuter de la position des uns et des autres.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu