Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Vendargues, Pharma Nature propose des masques réutilisables à vie contre le coronavirus

-
Par , France Bleu Hérault

Pour faire face aux conséquences du coronavirus, le laboratoire héraultais Pharma Nature s'est lancé dans la commercialisation de masques de protection, dont l'un est d'un tout nouveau genre : un masque en cuivre virucide réutilisable à vie.

La commercialisation de masques a permis au laboratoire de faire face à l'épidémie
La commercialisation de masques a permis au laboratoire de faire face à l'épidémie © Radio France - Pharma Nature

Le laboratoire Pharma Nature basé à Vendargues (Hérault) a réussi à limiter les répercussions économiques de la Covid-19. Spécialisé dans la vente de compléments alimentaires, le laboratoire n'avait quasiment plus de commandes, il s'est lancé donc lancé en mars dans la commercialisation de masques, qui représentent désormais la moitié de son chiffre d'affaire. 

Ceux qui avaient des masques pouvaient les vendre à tour de bras. J'en aurais eu 30 millions, j'en aurais vendu 30 millions. On en a eu 2 millions, qu'on a vendu à prix coûtant car la priorité était de répondre à la demande de pharmaciens qui étaient sollicités tous les jours par des patients qui n'avaient rien pour se protéger. Benjamin Waroquier, directeur de Pharma Nature

La nouvelle activité a donc permis au laboratoire indépendant de pallier son manque d'activité en faisant travailler tous ses salariés de l'équipe de production et même en augmentant son chiffre d'affaires.

Mais le laboratoire ne s'est pas contenté de masques classiques. Il s'est également lancé dans les masques en cuivre. D'abord offerts aux professionnels de santé grâce au crowdfunding, le masque est désormais commercialisé pour le grand public.

Masque réutilisable à l'infini

La technologie de ce masque, qui s'inspire d'une étude britannique sur le cuivre, consiste en quatre couches dont la première est imprégnée de cuivre. Le virus qui s'y pose est tué en deux à quatre heures, grâce aux propriétés du métal. 

Filtrant à 99% et auto-purifiant, le masque est aussi réutilisable à l'infini puisque le cuivre n'est pas altéré par les lavages. Il est certifié grand public pour 20 lavages et attend de l'être pour 40, puis 60 lavages.

"Vous pouvez l'utiliser autant de fois que vous voulez. Donc par rapport à un masque chirurgical que vous devez jeter au bout de trois heures, vous l'avez rentabilisé en une semaine."

Économique, réutilisable et confortable, le masque a tout pour séduire. De quoi rassurer le laboratoire quant à l'incertitude actuelle.

"Même si la deuxième vague arrive, on aura une activité qui permettra de combler le manque à gagner. On s'adapte au jour le jour."

Le masque s'achète en pharmacie et sur le site internet du laboratoire au prix de 12,9 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess