Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : ces caissières vont bénéficier de créneaux prioritaires de vaccination dès ce week-end

-
Par , France Bleu Armorique

400.000 travailleurs de la "deuxième ligne" vont avoir accès à des créneaux prioritaires de vaccination à partir de samedi 24 avril. À Rennes, ces caissières attendaient cette annonce avec impatience. D'autres regrettent de ne pas être éligibles malgré le contact direct avec les clients.

Ces caissières observent un relâchement des clients sur les règles sanitaires lors du passage en caisse.
Ces caissières observent un relâchement des clients sur les règles sanitaires lors du passage en caisse. © Radio France - Aurélien Accart

Des créneaux prioritaires de vaccination vont être proposés à partir de ce samedi 24 avril pour 400.000 travailleurs de plus de 55 ans. Après les enseignants et les policiers, cette fois ce sont, entre autres, les chauffeurs routiers, conducteurs de bus, éboueurs, mais également les caissiers et salariés de commerces alimentaires qui sont concernés. 

Des créneaux prioritaires dans toute la région 

Ces salariés de plus de 55 ans sont éligibles à la vaccination depuis le 12 avril mais bénéficient cette fois d'un accès prioritaire en Bretagne : à l'hôpital privé de Plérin et à Pleumeur Bodou dans les Côtes d’Armor, au centre de vaccination de Kerkado à Vannes dans le Morbihan et au centre de vaccinations de Rennes au stade Robert-Poirier. 

À Rennes (Ille-et-Vilaine), Marie-Thérèse a ainsi pu réserver en ligne pour sa première injection. La doyenne du magasin Carrefour du centre commercial Alma attendait avec impatience cette vaccination. Elle observe un relâchement du respect des règles sanitaires de la part des clients. "S'ils sont au téléphone, ils baissent leur masque. Les clients deviennent agressifs ces derniers temps."

Plus simple de se faire vacciner le week-end 

"Ils ne respectent pas les distances à la caisse", ajoute une autre caissière qui n'a pas réussi à trouver de créneau de vaccination en dehors de ses heures de travail. "On se fait vacciner quand ?, demande-t-elle. Les centres ferment souvent à 18 heures et le week-end, très peu sont ouverts."

De son côté, Isabelle continue de chercher un créneau de vaccination. "Ce n'est pas évident, ma fille a essayé : il y avait des créneaux et puis trois minutes après il n'y avait plus rien", se souvient cette caissière.

Première ou deuxième ligne ? 

Ces salariés font partie de la "deuxième ligne", une expression que conteste Isabelle. "On est en première ligne comme les soignants. On aurait aimé être vaccinés en priorité, on a parfois la boule au ventre : les clients ne sont pas agréables avec nous", explique-t-elle. 

Ces incivilités sont également constatées par les moins de 55 ans, qui ne sont pas éligibles à la vaccination. "On fait partie des personnes très à risque, je ne trouve pas ça normal que le vaccin ne soit pas accessible aux moins de 55 ans", regrette une autre salarié de 41 ans qui travaille dans les rayons d'un hypermarché de Cesson-Sévigné, près de Rennes. 

Les préparateurs du drive ne sont pas prioritaires 

Les préparateurs de commandes drive de plus de 55 ans n'ont pas accès, non plus, aux créneaux prioritaires de vaccination. S'ils n'ont pas de contact direct avec les clients qu'ils servent, le temps de préparation a lieu dans les rayons des magasins. "Ça n'aurait aucun sens de refuser la vaccination pour le drive non car les clients restent dans la voiture, ce n'est que la finalité mais la préparation se fait au milieu des clients", lance Benjamin Gouézigoux, délégué CGT au Carrefour du centre commercial Alma. Le chiffre d'affaires du drive en France a bondi de 45% en un an. 

Pour les créneaux prioritaires de vaccination, un justificatif d’éligibilité est demandé (carte professionnelle pour les fonctionnaires notamment, déclaration sur l’honneur et bulletin de salaire pour les salariés). Comme toute personne de plus de 55 ans, ces professionnels peuvent être vaccinées avec le vaccin AstraZeneca au plus près de chez eux par un pharmacien, un infirmier ou un médecin de ville. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess