Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : dans cet établissement pour personnes âgées, difficile d'imposer le masque aux visiteurs

-
Par , France Bleu Armorique

Les visites sont autorisées dans les Ehpad et les unités de soins longue durée pour personnes âgées. Mais les soignants doivent affronter quotidiennement certains visiteurs qui refusent de porter le masque. Une situation difficile à vivre sur le site de la Tauvrais qui dépend du CHU de Rennes.

Pas toujours facile d'imposer le masque aux visiteurs sur le site de la Tauvrais (image d'illustration)
Pas toujours facile d'imposer le masque aux visiteurs sur le site de la Tauvrais (image d'illustration) © Maxppp - Stéphanie Para

Lors du premier confinement, les visites étaient interdites à la Tauvrais, un établissement de long séjour en gériatrie dépendant du CHU et situé au nord de Rennes. Mais cette fois-ci elles sont autorisées sur rendez-vous et chaque visiteur doit s'inscrire sur un registre et être accompagné jusqu'au patient. Cet accueil est difficile à vivre au quotidien pour les personnels car certains visiteurs, venus voir leurs proches, refusent de porter leurs masques. "Tous les jours, on doit demander à des gens de laver leurs mains ou de porter correctement leurs masques" déplore Stéphanie une aide soignante "quand on leur demande de respecter les gestes barrières on se fait insulter, on se fait menacer parfois. Cela devient compliqué".

A la première vague, on était plutôt applaudi. Maintenant on peut se faire insulter - Stéphanie aide soignante

Stéphanie (aide soignante) à gauche et Coralie (infirmière)
Stéphanie (aide soignante) à gauche et Coralie (infirmière) © Radio France - Loïck Guellec

Davantage de malades du Covid

Les personnels soignants de la Tauvrais demandent aussi de porter des masques FFP2 et non des masques chirurgicaux comme c'est le cas actuellement. Aides soignantes et infirmières, qui sont une cinquantaine sur le site, s'estiment être insuffisamment protégées. Pourtant depuis le début de la 2è vague il y a beaucoup de cas de Covid. "Lors de la première vague, on avait réussi à isoler les patients atteints du coronavirus" explique Coralie une infirmière "cette fois-ci ils sont plus nombreux et on les retrouve dans plusieurs services, gériatrie, médecine notamment, même si bien sûr ils ne sont pas en contact avec les malades non Covid. Mais c'est vraiment plus compliqué pour nous"

L'établissement doit gérer son deuxième cluster en quelques semaines. Aucun décès n'est à déplorer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess