Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rentrée des classes en Corse : levée de bouclier chez les associations de parents d'élèves

-
Par , , France Bleu RCFM

La principale crainte des parents d’élèves : que leurs enfants attrapent le Coronavirus et le ramènent à la maison. La rentrée crée des réactions dans une quarantaine d'écoles de l'île.

Chaises et bureaux dans une classe.
Chaises et bureaux dans une classe. © Maxppp - BENELUXPIX/MAXPPP Jean-François Dupuis

"Nos enfants resteront à la maison le 11 mai". Les parents d'élèves d'une quarantaine d'écoles de Corse entendent faire passer un message d'autorité, pour la santé de leurs enfants et la leur, s'opposant ainsi à l'autorité des décideurs de renvoyer des élèves dans les classes, au début du dé-confinement. 

En l’état actuel des choses, aucune condition de sécurité n’est garantie pour un retour serein à l’école, selon les associations de parents d’élèves. Celles-ci pointent du doigt un manque de moyens afin d’assurer une rentrée en toute sérénité.

Francesca Tisne, représentante des parents d’élèves de l’école de Folleli, est à l’origine du communiqué. Sa décision concernant ses enfants semble irrévocable :

"Personnellement, ils n'iront pas, c'est sûr. Et je l'avoue, je peux me le permettre. Mais je me mets à la place de tous ces parents qui n'auront pas d'autre choix que de reprendre le travail. [...] Ils seront obligés de mettre leurs enfants à l'école. Nous demandons un minimum de choses, à savoir une mise en place des tests généralisés à tous les intervenants, et la désinfection des locaux avant la réouverture des établissements, et après, plusieurs fois par jour".

Cantine, transports scolaires, demi-effectifs de classe et d'autres questions restent en suspend et mériteraient d'être précisés, selon ces parents. "La distanciation entre les élèves me paraît un peu compliquée", juge également Francesca Tisne. 

Selon les parents d’élèves, il serait préférable de privilégier une rentrée en septembre, le temps de pouvoir mettre en place les moyens nécessaires afin de garantir la sécurité de tous.

Appel aux élus et au Préfet

Sur sa page Facebook, l'APE Folelli a publié un communiqué afin de préciser sa position. "Nous proposons aux communes, à la Collectivité de Corse et à Mr le Préfet de se positionner en ce sens car pour eux aussi la gestion se verra compliquée", conclut le texte.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess