Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Réouverture des restaurants : une expérience test demandée dans les Bouches-du-Rhône

-
Par , France Bleu Provence

Le président de la Région PACA Renaud Muselier et la présidente du Département des Bouches-du-Rhône Martine Vassal demandent ce mercredi à Olivier Véran d'autoriser une expérience test dans le département, limitée à quatre restaurants au départ, pour envisager une réouverture du secteur.

Un test salivaire serait obligatoire avant de pouvoir s'asseoir à table
Un test salivaire serait obligatoire avant de pouvoir s'asseoir à table © Getty - Mark Peterson

Et si on testait les clients à l'entrée du restaurant ? C'est la proposition du président LR de la région PACA Renaud Muselier et de la présidente LR du Département des Bouches-du-Rhône Martine Vassal. Ils demandent ce mercredi à Olivier Véran d'autoriser une expérience test dans le département, limitée à quatre établissements au départ, pour envisager une réouverture du secteur.

Tests salivaires et six personnes par table maximum

Le protocole proposé respecterait des règles très strictes : dépistage systématique par test salivaire chez les employés ou les clients, avant l'entrée dans l'établissement. Les résultats seraient connus en 10 minutes, selon ce protocole. 

Il y aurait aussi une désinfection des tables et chaises "entre chaque consommateur" et la mise à disposition de gel hydroalcoolique. 

Les tables seraient espacées pour "respecter un espace personnel de deux mètres carrés par client" et chaque table n'accueillerait pas "plus de six clients". 

Les restaurants tests seraient choisis par l'Umih (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), précise Martine Vassal dans un communiqué. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cette expérimentation étalée sur une semaine se ferait en lien avec l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée infection (IHU) dirigé par Didier Raoult. "Un point quotidien téléphonique sera fait entre le restaurateur et l'IHU sur les résultats des tests et les éventuelles difficultés techniques rencontrées", ajoute le protocole. "En cas de succès", cette expérimentation "pourrait être étendue à d'autres établissements de restauration de la région, ainsi qu'à des établissements culturels", ajoutent Mme Vassal et M. Muselier.

Ce protocole a été envoyé ce mercredi au ministre de la Santé Olivier Véran, accompagné d’une demande de programmation du test de réouverture dans plusieurs restaurants de Marseille.

Et ensuite les établissements culturels ?

La démarche des élus intervient alors que le gouvernement souligne ces dernières heures une situation "hétérogène" mais "alarmante" dans certaines régions comme en Provence-Alpes-Côte d'Azur où des mesures de confinement le week-end ont été annoncées lundi dans les Alpes-Maritimes.

Pour Martine Vassal, ce protocole est au contraire "un cadre infiniment plus sûr au plan sanitaire que les regroupements spontanés de personnes qui s’observent de plus en plus fréquemment sur la voie publique, notamment au moment des pauses méridiennes". La présidente du Département des Bouches-du-Rhône estime aussi que si l'expérience fonctionne dans la restauration, on pourrait l’étendre à d’autres établissements recevant du public, en particulier dans le domaine de la culture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess