Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réserves de sang : la situation est "extrêmement inquiétante" selon l'Etablissement français du sang

-
Par , France Bleu

L'Etablissement français du sang appelle à donner son sang "d'urgence". Les réserves sont au plus bas en raison de la crise sanitaire, la situation est "extrêmement inquiétante".

L'Etablissement français du sang fait face à une baisse inquiétante de ses stocks de sang.
L'Etablissement français du sang fait face à une baisse inquiétante de ses stocks de sang. © Maxppp - BOILEAU FRANCK

En raison de l'épidémie de coronavirus mais aussi des vacances et d'épisodes caniculaires, les réserves de sang continuent de baisser en France, s'alarme l'Etablissement français du sang ce lundi. Son président, François Toujas, juge la situation "extrêmement inquiétante". "Nous délivrons plus que ce que nous collectons et les réserves baissent". Lundi matin, elles ont atteint "le seuil des 82.000 poches de globules rouges en réserve", un "niveau jamais atteint depuis 10 ans". 

L'EFS rappelle qu'il faut au moins 100.000 poches pour avoir un niveau de réserve permettant de disposer de suffisamment de sang de chaque groupe sanguin dans tous les hôpitaux.

Une situation "inédite"

Pour l'Etablissement français du sang, la situation est "inédite". Il doit prélever 10.000 dons par jour pour répondre aux besoins des patients : "Aujourd'hui, le compte n'y est pas".

Il faut dire que depuis le début de l'épidémie, en mars, "avec le développement du télétravail et des cours en visioconférence, les collectes en entreprise ou dans les universités sont beaucoup plus difficiles", souligne l'EFS. La collecte mobile, en particulier en entreprise, représente pourtant 80% des dons de sang.

Un appel "urgent" à donner son sang

L'EFS appelle chacun à donner son sang rapidement. Il demande aussi aux employeurs de "faciliter le don de sang de leurs salariés" et aux autorités locales de "continuer à faciliter l'organisation de collectes mobiles sur les territoires". Il s'adresse particulièrement aux étudiants pour qu'ils viennent donner leur sang.

Pour savoir où donner, rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr ou sur l'appli Don de sang.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess