Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Retour des chenilles processionnaires : "Ça gratte comme la varicelle"

vendredi 1 juin 2018 à 18:01 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Les chenilles processionnaires irritent, dans tous les sens du terme, beaucoup de gens depuis quelques jours en Moselle. Eloignez-vous des chênes, ce sont des arbres à chenilles. A Guénange, 150 personnes sont venues râler à la réunion du conseil municipal.

Les chenilles, comme ici à Bertrange, montent en file indienne dans les chênes.
Les chenilles, comme ici à Bertrange, montent en file indienne dans les chênes. © Radio France - François Pelleray

Guénange, France

Elles sont de retour avec un peu d’avance, les chenilles processionnaires montent en file indienne dans les chênes. Avec la chaleur, elles perdent leurs poiles microscopiques urticants, et avec le vent ils sont propagés. Donc, les promeneurs en forêt ne sont pas les seuls touchés, attention si vous faîtes sécher du linge dehors par exemple. 

Voici le résultat sur des bras au bout d'une semaine. - Radio France
Voici le résultat sur des bras au bout d'une semaine. © Radio France - François Pelleray

Au sud de Thionville, à Bertrange, Fabien est employé municipal. Il raconte comment il lutte contre les chenilles : "l’insecticide (bacille de Thuringe, par ailleurs interdit NDLR) ne fonctionne pas, alors on a mis _des nids à mésanges_, c’est le prédateur naturel de ces chenilles. On prévient les gens avec des pancartes à côté des chênes, ce sont les arbres à chenilles. Après on ne peut pas faire de miracle"

"Quand vous êtes piqués, touchés, ça fait _comme une varicelle_. Ça gratte beaucoup, et ça met trois semaines à disparaître. Il faut souvent prendre des douches et laver les draps si vous laisser les fenêtres ouvertes", poursuit Fabien. 

Au sol, les chenilles forment des petits tas, à éviter de préférence.  - Radio France
Au sol, les chenilles forment des petits tas, à éviter de préférence. © Radio France - François Pelleray

A côté de Bertrange, la réunion du conseil municipal de Guénange a été agitée jeudi soir par quelques 150 personnes venues demander au maire d'agir. Des décisions ont déjà été prises, 140 nichoirs à mésanges sont installés, et une centaine de chênes seront abattus. Mais cette année le mal est fait. Claude est employé aux espaces verts de Guénange, il est recouvert de piqures : "les jambes, les bras, de haut en bas je suis piqué. Si je remets les mêmes vêtements le lendemain, les poils se cassent, se propagent et piquent plusieurs fois. On souffre, on se gratte, on ne peut rien y faire, ou alors on va voir le médecin pour une crème".

Depuis une semaine, à la pharmacie de la république, Yasmina reçoit beaucoup de clients touchés : "certains patients ont pensé à une varicelle, c’était impressionnant. On peut prendre un antihistaminique pour calmer les démangeaisons, les crises d’urticaires. Sinon une crème à base de cortisone toujours pour éviter que cela gratte. Enfin, un antiseptique pour éviter la surinfection". 

S'il avait fait plus froid cet hiver et s'il y avait eu davantage de gelées printanières, il n'y aurait pas eu autant de chenilles processionnaires.

A Guénange, les matchs de foot de ce dimanche 3 juin sont annulés chez les jeunes, à cause de ces chenilles. - Radio France
A Guénange, les matchs de foot de ce dimanche 3 juin sont annulés chez les jeunes, à cause de ces chenilles. © Radio France - François Pelleray