Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Contamination de l'eau à Vif : 1200 personnes assistent à la réunion publique

-
Par , France Bleu Isère

Un mois et demi après le début de la crise de l'eau, plusieurs centaines d'habitants ont assisté à une réunion publique jeudi soir à la salle polyvalente de Vif (Isère). Quatre scénarios sont à l'étude pour résoudre le problème de la contamination de l'eau. Trois prévoient de déplacer le captage.

La réunion publique a duré 3 heures
La réunion publique a duré 3 heures © Radio France - Lionel Cariou

Vif, France

Des sifflets, des huées, et quelques noms d'oiseaux... La réunion de jeudi soir qui s'est tenue dans une salle polyvalente comble était électrique. Les habitants de Vif et du Gua, et dans une moindre mesure ceux de Varces, attendaient des réponses. D'abord sur l'origine de la contamination de l'eau du robinet qui a provoqué au moins 3000 cas de gastro-entérite.

La source de l'Échaillon, qui alimente 8500 habitants, est régulièrement touchée par des bactéries, l'eau est donc traitée avec du chlore. Mais un épisode de contamination d'une rare intensité s'est produit ces dernières semaines et a rendu le système inefficace. Aujourd'hui, les analyses sont redevenues normales mais les habitants n'ont plus confiance dans l'eau du robinet.

Le reportage de France Bleu Isère

La Métro, responsable du réseau d'eau, étudie quatre scénarios. Le premier conserve la source de l'Échaillon mais avec un nouveau système d'assainissement. Les trois autres prévoient de déplacer le captage. Les habitants présents hier soir privilégient le site de Rochefort; ils attendent que les travaux se fassent rapidement.

En attendant, la plupart d'entre comptent bien mettre leur prochaine facture d'eau à la poubelle. La Métro n'a pas proposé hier soir de "geste" concernant ces factures, mais un système d'indemnisation va être mis en place. C'est ce qu'a annoncé Christophe Ferrari, le président de la Métro.

À lire aussi

L'eau est de nouveau potable à Vif, au Gua et Varces-Allières-et-Risset

Vif, Le Gua et Varces-Allières-et-Risset, en Isère - Radio France
Vif, Le Gua et Varces-Allières-et-Risset, en Isère © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

France Bleu