Santé – Sciences

Risque accru de leucémie au bord des routes franciliennes

Par Samuel Aslanoff, France Bleu Paris Région jeudi 17 septembre 2015 à 16:29

Pollution liée au trafic routier (illustration)
Pollution liée au trafic routier (illustration) © Max PPP

Les enfants qui vivent à proximité d'axes routiers notamment en Ile-de-France ont un risque accru de développer une forme de leucémie, selon une étude réalisée par des chercheurs de l'Inserm.

Cela s'ajoute à une longue liste de risques liés à la pollution. Selon une étude réalisée par des chercheurs de l'Inserm, les enfants qui vivent près des routes à fort trafic ont un risque accru de développer une LAM, la forme la plus grave de la leucémie. En Ile-de-France, ce risque est accru de 60 % selon les résultats des chercheurs publiés dans la revue American Journal of epidemiology.

Le benzène montré du doigt

Le risque est néanmoins faible en nombre absolu précise l'étude compte tenu du très faible nombre de nouveaux cas de LAM (leucémie myéloblastique) observés chaque année en France : 140 cas, soit 3 cas en plus chaque année à cause de la pollution liée au trafic routier. Selon cette étude, c'est le benzène, un polluant majoritairement émis par les véhicule à essence, qui pourrait être en cause dans l'augmentation des LAM chez les enfants, une hypothèse également avancée par plusieurs études effectuées aux Etats-Unis.