Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Romans-sur-Isère : les techniciens de laboratoire de l'hôpital en grève

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les techniciens de laboratoire étaient en grève ce mardi partout en France pour réclamer un meilleur statut et des hausses de salaires. Dans la Drôme, ils se sont rassemblés devant l'hôpital de Romans-sur-Isère.

Les techniciens de laboratoires en grève ce mardi à Romans-sur-Isère
Les techniciens de laboratoires en grève ce mardi à Romans-sur-Isère © Radio France - Valéry Lombardo

Les techniciens de laboratoire en ont "raz la pipette".   

Ils étaient en grève ce mardi partout en France, principalement dans le secteur hospitalier public,  pour réclamer un meilleur statut et des hausses de salaires. Dans la Drôme, une quinzaine de laborantins en blouses blanches se sont rassemblés devant l'hôpital de Romans. Ils estiment être les grands "oubliés" du Ségur de la santé et sont en colère parcequ'ils ne sont pas reconnus comme de véritables soignants. 

"Pas de labo, pas d'hosto" voilà ce qu'on pouvait lire sur les banderolles déployées par ces techniciens rassemblés ce mardi matin à Romans-sur-Isère. Le ministère a bien proposé une "réingénierie" du métier, et une refonte de la grille salariale au 1er janvier 2022 pour le secteur public, le compte n'y est pas encore pour les manifestants. Souvent oubliés de l'hôpital, ils veulent faire entendre qu'ils font partie intégrante du système de santé dans cette période de covid."

C'est la 2e fois en un mois et demi que ces techniciens de laboratoire expriment leur mécontentement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess