Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Rougeole : une jeune fille de 17 ans est décédée à Bordeaux

vendredi 6 juillet 2018 à 9:58 - Mis à jour le vendredi 6 juillet 2018 à 12:31 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde, France Bleu Pays Basque et France Bleu

C'est le deuxième décès en Nouvelle-Aquitaine depuis le mois de novembre, le troisième en France des suites de la rougeole. L'Agence Régionale de Santé rappelle l'importance de la vaccination.

La vaccination, meilleure solution pour éviter la rougeole.
La vaccination, meilleure solution pour éviter la rougeole. - © Maxppp

Bordeaux, France

L'information a été annoncée ce vendredi matin par l'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine. Une jeune fille de 17 ans est morte mercredi au CHU de Bordeaux, des suites de complications neurologiques provoquées par la rougeole. Elle y était hospitalisée depuis environ deux mois. La jeune femme était immunodéprimée, c'est à dire que son système immunitaire était trop faible pour recevoir les deux doses de vaccins contre la rougeole. 

C'est le deuxième décès causé par cette maladie en Nouvelle-Aquitaine et le troisième en France depuis le mois de novembre dernier.  En février dernier, c'était une femme de 32 ans qui était décédée à l'hôpital de Poitiers. Mercredi 27 juin, l'ARS avait annoncé le décès d'un homme de 26 ans, sans préciser le lieu, ni la date de sa mort. 

La Nouvelle-Aquitaine n'est plus en phase d'épidémie

Depuis le mois de novembre, 1 096 cas de rougeole ont été diagnostiqués en Nouvelle-Aquitaine (2 567 en France). Un cas sur quatre a nécessité une hospitalisation. Douze patients ont été admis en réanimation et donc deux désormais sont décédés. Dans 90% des cas, les personnes atteintes n'étaient pas ou pas suffisamment vaccinées explique l'ARS car deux doses sont nécessaires pour que le vaccin soit pleinement opérationnel. La Nouvelle-Aquitaine n'est plus considérée en phase d'épidémie mais l'Agence Régionale de Santé rappelle l'importance de la vaccination. Elle invite à se faire vacciner, surtout en cas de doute ou de perte du carnet de santé. Les personnes nées après 1980 doivent recevoir deux doses de vaccin pour être efficacement protégées.