Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Route du Rhum: Arthur Le Vaillant va courir au profit du centre de lutte contre le cancer de Bretagne

Par

Le skipper Arthur Le Vaillant prendra le départ de la Route du Rhum sur son bateau Leyton. Il va courir au profit du centre Eugène Marquis, le centre régional de lutte contre le cancer de Bretagne

Arthur Le Vaillant, skipper et Dr Marc Pracht, oncologue
Arthur Le Vaillant, skipper et Dr Marc Pracht, oncologue © Radio France - Brigitte Hug

Arthur le Vaillant a visité le Centre Eugène Marquis, vendredi. Il a rencontré des soignants et des patients qui l’ont encouragé et posé des questions sur sa préparation, sur la course. Le navigateur de 30 ans y a répondu bien volontiers. "Je sens une énergie positive ici et cela me donne beaucoup de force.". 

Publicité
Logo France Bleu

Je vais suivre sa course. Ça fait voyager. Ça pousse à la vie

Dominique lutte contre un cancer depuis deux ans. Elle est émue de la visite du jeune skipper: "Je vais suivre sa course. Ça fait voyager. Ça pousse à la vie, moi je trouve. Et puis notre moral, il est un peu comme la mer. Il fait des vagues. Et quand on est dans le creux, on aime bien que ça remonte et qu'il y ait des symboles qui nous poussent aux fesses.".

Soignants et patients ont accueilli le skipper © Radio France - Brigitte Hug

Arthur Le Vaillant soutient en particulier une collecte de fonds mise en place par le Centre Eugène Marquis, pour acquérir un outil thérapeuthique, un prototype de casque de réalité virtuelle. Ce casque immerge les patients dans des environnements propices à la relaxation. "Ça peut-être très bien une promenade au bord de la mer ou être tranquillement installé devant un feu de cheminée ou, pour des patients plus jeunes, ça peut-être un univers plus fantastique, type Guerre des Etoiles.", précise le Dr Marc Pracht. oncologue. Il est prouvé que le moral positif des patients a un effet sur leur résistance à a maladie. "L'idée est est de proposer cela en complément des prises en charge psycho-thérapeutiques, d'hypnose et de douleur. Ça amène du confort, du bien-être.".

Passer une heure à manoeuvrer avec un casque réfrigérant sur la tête

Le budget minimum nécessaire pour mettre en place le projet, obtenir les casques, les ordinateurs, les logiciels et le premier paysage virtuel, est de 60 000 euros. Pour faire un don, vous pouvez aller sur la plateforme gogetfunding . Pendant la transat, le skipper rochelais relèvera plusieurs défis pour inciter aux dons dont celui-ci devoilé par une patiente: "Passer une heure à manoeuvrer avec un casque réfrigérant sur la tête. Bon courage! C'est ce qui va m'attendre d'ailleurs.". Le casque régrigérant permet de prévenir la chute des cheveux lors d'un traitement 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu