Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

Rugby : un an après une greffe de moelle osseuse, la directrice de Provale retrouve une vie presque normale

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu Roussillon

Laure Vitou, la directrice du syndicat de joueurs de rugby Provale retrouve petit à petit une vie normale après une période très difficile. Atteinte d'une leucémie aiguë, cette Toulousaine d'origine catalane a été sauvée par une greffe de moelle osseuse il y a un an.

Laure Vitou retrouve aujourd'hui une vie presque normale.
Laure Vitou retrouve aujourd'hui une vie presque normale. © Radio France - Laure Vitou

C'est un long combat contre la maladie que Laure Vitou est aujourd'hui en train de gagner. La directrice de Provale, le syndicat des joueurs professionnels de rugby, a été diagnostiquée atteinte d'une leucémie aiguë il y a maintenant un an et demi, en février 2019. 

Après deux chimiothérapies non concluantes, cette Catalane originaire de Collioure et désormais installée à Toulouse a finalement dû se résoudre à trouver un donneur de moelle osseuse en juin 2019. Une opération compliquée "sachant qu'il n'y a qu'une chance sur un million d'être compatible avec quelqu'un", selon elle. 

En France, on ne recense que 300 000 donneurs potentiels de moelle osseuse inscrits sur des listes, seulement 20 000 dans la région Occitanie. "Bien trop peu" pour répondre à tous les besoins des personnes atteintes de maladie sanguine, "un chiffre dérisoire comparé aux huit millions d'Allemands inscrits sur des listes" selon la directrice de Provale. 

Un appel au don

Touchés par la cause, de nombreux joueurs et anciens rugbymen ont alors lancé l'été dernier une grande campagne d'appel au don sur les réseaux sociaux. Des anciennes gloires comme Vincent Clerc ou Guilhem Guirado ont ainsi donné de leur temps et de leur voix pour soutenir le combat de Laure Vitou. Le Rouge et Noir Maxime Médard a aussi tourné une vidéo pour soutenir sa cause, tout comme la joueuse de l'équipe de France de football Griedge Mbock. 

Laure Vitou trouve finalement le bon donneur et se fait greffer une nouvelle moelle osseuse le 19 septembre 2019, il y a tout juste un an. Hasard du calendrier et de la vie, le 19 septembre correspond à la journée mondiale pour le don de la moelle osseuse

La première fois que je suis revenue à la piscine, j'en avais les larmes aux yeux. C'était magique." - Laure Vitou, la directrice de Provale. 

Depuis un an tout pile maintenant, la jeune femme de 37 ans reprend progressivement une vie normale, accompagnée de son mari Thibault et de leurs deux enfants, âgés de cinq et sept ans. La leucémie lui a fait perdre 25% de son poids et l'a laissée sans force, "je tremblais beaucoup pendant un temps", confie-t-elle. Des hallucinations aussi par moments et des journées parfois compliquées. 

La greffe de moelle osseuse a aussi provoqué des réactions secondaires, comme des plaques sur la peau. Malgré tout, Laure Vitou commence progressivement à voir le bout du tunnel. Grande sportive, elle reprend progressivement des activités physiques. Vélo, foot, course à pied... "Je suis encore très loin de mon niveau d'avant", sourit-elle. "La première fois que je suis retournée nager à la piscine, j'avais envie de pleurer. Rien que le fait de la revoir, c'était magique". 

Une reprise progressive

Laure Vitou recommence aussi depuis cette semaine à travailler, mais à dose thérapeutique. Pas plus de deux heures par jour pour l'instant. Une belle victoire néanmoins après un lourd combat contre la maladie, qui lui a aussi permis de sensibiliser le grand public à la cause du don de moelle osseuse, trop souvent confondu avec la moelle épinière selon l'Agence de la Biomédecine. 

Selon cette dernière, il faudrait 20 000 inscrits de plus chaque année sur les listes de dons pour satisfaire la demande. Il suffit souvent d'une simple prise de sang pour devenir donneur, et les conditions de don sont très simples. 

Quelles conditions pour donner sa moelle osseuse ?

  • Être en parfaite santé, certaines pathologies représentent des contre-indications au don de moelle osseuse : les maladies cardiaques ou respiratoires, l'hypertension artérielle, le diabète, et certaines maladies de la thyroïde ;
  • Avoir plus de 18 ans et moins de 51 ans lors de l’inscription, même si l’on peut ensuite donner jusqu’à l’âge de 60 ans ;
  • Accepter de répondre à un questionnaire de santé et faire une prise de sang qui permet de déterminer la carte d’identité biologique du donneur.

S’inscrire sur la liste des donneurs potentiels de moelle osseuse ►https ://www.dondemoelleosseuse.fr/

Choix de la station

À venir dansDanssecondess