Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : à Saint-Doulchard, l'usine Michelin joue la prudence avec l'Italie

-
Par , France Bleu Berry

Dans les entreprises aussi, la vigilance s'impose contre le Covid 19. A St-Doulchard près de Bourges, l'usine Michelin, qui emploie 670 personnes, applique depuis la semaine dernière des mesures de précaution bien concrètes pour éviter la propagation de l'épidémie de coronavirus.

L'usine Michelin de St-Doulchard, près de Bourges
L'usine Michelin de St-Doulchard, près de Bourges © Radio France - Michel Benoit

L'usine échange des marchandises notamment avec l'Italie du Nord, un foyer important de coronavirus. Il faut donc être très prudent.  Michelin St-Doulchard réceptionne un ou deux camions par jour en provenance d'Italie. Tous ne viennent pas de Lombardie ou de Vénétie, les principaux foyers transalpins de covid 19, les agents à l'entrée de l'usine doivent donc questionner les chauffeurs : " On interroge les personnes sur leur provenance, détaille Jacques Glémot, directeur de l'usine. Egalement sur les symptômes qu'elles peuvent présenter. Si elles répondent positivement à ces questions, il est prévu qu'elles ne rentrent pas dans le site. Si elles arrivent d'une zone contagieuse ou si elles présentent des symptômes, on demande à notre personnel d'être vigilant en se tenant éloigné, d'au moins un mètre." 

Les camions en provenance d'Italie sont filtrés à cette entrée de l'usine.
Les camions en provenance d'Italie sont filtrés à cette entrée de l'usine. © Radio France - Michel Benoit

L'impact reste pour l'instant très limité pour l'usine qui a bien sûr délivré les consignes à ses employés : pas de poignée de mains, ni de bises pour se saluer  : " Ce sont des habitudes qui sont longues à changer et donc, il faut rappeler aux gens, avec un sourire ou une plaisanterie de faire attention. On peut tout à fait quitter son poste de travail pour aller se laver les mains si on l'estime nécessaire. Cela dit quand on est sur une machine, on n'a pas de contact avec d'autres personnes. La possibilité de propagation est quand même réduite." Des règles identiques à celles qui sont recommandées en cas d'épidémie de grippe saisonnière ou de gastro-entérite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu