Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Saint-Etienne : les orthophonistes dans la rue

mercredi 11 novembre 2015 à 16:21 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les orthophonistes manifestent ce jeudi entre 12h et 14h devant l'hôpital nord de Saint-Étienne. Ils protestent contre le statut des orthophonistes hospitaliers. Insuffisamment rémunérés selon eux.

Manifestation d'orthophonistes (image d'illustration)
Manifestation d'orthophonistes (image d'illustration) © Maxppp - Maxppp

Saint-Étienne, France

Le diplôme des orthophonistes est reconnu au niveau Bac+5. Pour autant, les praticiens qui travaillent en milieux hospitalier sont rémunérés au niveau Bac+2. Soit 7.50 euros de l'heure en début de carrière. Insuffisant estime la Fédération nationale des orthophonistes qui organise une journée de grève et de manifestations le 17 novembre à Paris.

Parallèlement, dans la Loire, un rassemblement est prévu ce jeudi à 12h devant le CHU, pour dénoncer également la situation. Pascale Masseboeuf, la présidente du syndicat des orthophonistes de la Loire, estime que le métier  "n'est plus du tout attrayant.Il y a de plus en plus de démission, les postes ne sont plus pourvus et il y a de moins en moins d'orthophonistes à l'hôpital".

Pascale Masseboeuf, présidente du syndicat des orthophonistes de la Loire

Aurélie Driot fait partie de ces orthophonistes qui ont choisi l'hôpital "par valeurs, convictions, envie de travailler en milieux hospitalier". Elle travaille depuis  trois ans au service réadaptation pour adultes de Bellevue. Si le métier n'est pas attractif, l'hôpital risque de manquer de praticiens à l'avenir avec des conséquences pour les patients "pour un AVC la prise en charge doit être intensive tout de suite après l'AVC pour avoir le plus de résultats possibles".

Reportage de Mathilde Montagnon

Dans la Loire il y a 232 orthophonistes. Dont une dizaine seulement qui travaillent en milieu hospitalier.