Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Saint-Malo : les urgences de l'hôpital s'organisent pour le long week-end du 15 août

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

C'est le début d'un long week-end de quatre jours. Dans une station balnéaire très touristique comme Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine, les urgences doivent s'organiser pour faire face à un afflux de patients à l'hôpital.

L'hôpital Broussais de Saint-Malo
L'hôpital Broussais de Saint-Malo © Radio France - Loïck Guellec

Saint-Malo, France

Les urgences de l'hôpital de Saint-Malo doivent faire face pour chacun des deux mois d'été à 800, voire un millier de patients supplémentaires. Une situation qui n'est pas nouvelle car si la cité corsaire est l'une des stations balnéaires les plus touristiques de Bretagne, l'ensemble de la Côte d'Émeraude attire des visiteurs et abrite de nombreuses résidences secondaires. Pour ce long week-end du 15 août beaucoup de médecins seront en congés et il faudra se reporter sur les urgences.

Un infirmier à plein temps pour les renforts

La direction de l'hôpital de Saint-Malo explique qu'il y a des renforts avec notamment l'arrivée d'un infirmier à temps plein à partir de 16h au moment du pic des urgences. Pour Pascal Dufour, coordonnateur général des soins, "l'établissement prend des mesures et anticipe en octroyant des moyens supplémentaires en personnel para-médical, aides soignants et infirmiers. Nous privilégions la fin d'après-midi et le début de soirée."

Insuffisant pour les syndicats

Du côté du syndicat Sud majoritaire, on estime que c'est insuffisant. "Le week-end dernier" témoigne Sébastien Bayant élu du personnel, "plus de vingt-cinq personnes sont restées toute la nuit sur des brancards en attente car des services ont fermé cet été. La surveillance était limitée car il y a moins de personnel la nuit que le jour. Ce week-end ça va être pareil avec encore beaucoup de touristes."

Des travaux nécessaires

Côté direction comme du syndicat Sud on s'accorde quand même sur la nécessité de faire des travaux d'agrandissement et de modernisation aux urgences de Saint-Malo. Un dossier qui semble s'être débloqué au terme de la longue grève menée aux urgences au début de l'année.