Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

Saint-Ouen : l'inquiétude des parents d'élèves après plusieurs cas de Covid dans une école maternelle

-
Par , France Bleu Paris
Saint-Ouen, France

Alors qu'une vingtaine de cas positifs au Covid-19 ont été détectés, il y a quelques jours, dans une école maternelle de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), certains parents d'élèves s'inquiètent et s'interrogent sur le protocole sanitaire en place dans les établissements scolaires, avant les vacances.

Opération dépistage Covid-19 au gymnase de l'Alliance à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) le 14/07/2020
Opération dépistage Covid-19 au gymnase de l'Alliance à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) le 14/07/2020 © Radio France - Hajera Mohammad

"La situation est sous le contrôle pour le moment", assure le maire de Saint-Ouen. Karim Bouamrane (PS) était présent ce mardi 14 juillet au Gymnase de l'Alliance où était organisé une grande opération de dépistage gratuit destinée aux familles de cette commune de Seine-Saint-Denis où plusieurs cas positifs au Covid-19 ont été détectés ces derniers jours.

27 cas positifs dans une école maternelle

C'est même tout un cluster qui a été repéré dans l'école maternelle Anatole France où plusieurs adultes ont été infectés juste avant les vacances scolaires. Un dépistage a alors était organisé et d'après les résultats, connus depuis vendredi dernier, sur les 97 personnes testées, "21 enfants sont positifs" au Covid-19 mais "sans symptôme grave", selon l'élu et "six adultes également mais aucun hospitalisé".

Ce mardi, dès le lancement du dépistage, plusieurs dizaines de parents se sont pressés au gymnase, comme Ganaud, papa de la petite Gabrielle, 6 ans, élève justement à Anatole France. "Elle a été testée positive, alors j'ai décidé d'amener toute la famille se faire dépister", explique-t-il, accompagné de sa femme et de ses deux autres enfants. Le père de famille ne comprend pas comment autant de personnes du même établissement ont pu être contaminées. Il en est persuadé : "Les gestes barrières n'ont pas été respectés"

Pour Ganaud, tout le personnel de l'école aurait dû être soumis à des tests avant de reprendre la classe : "J'hésitais à l'idée de renvoyer mes enfants à l'école, maintenant je regrette". Il a dû se mettre en arrêt de travail pour garder sa fille malade et les vacances de la famille, cet été, sont annulées.

Des familles alertées pendant les vacances

Samira, elle, est venue au dépistage après avoir reçu un mail le matin même qui lui annonçait que des cas de Covid avaient également été signalés dans l'école de son fils, l'école Alexandre Bachelet. "Je ne comprends pas... l'école est finie depuis le 3 juillet et on nous annonce ça le 14 juillet, on n'était pas au courant", déplore-t-elle. 

Souhila a reçu le même mail. Son petit frère qui est scolarisé à Bachelet. Pour cette étudiante, tout cela prouve que le retour des enfants en classe fin juin, était "peut-être une mauvaise idée" : "Je trouve ça bête de faire reprendre les élèves de primaire pour deux, trois semaines avec une épidémie pour laquelle on a toujours pas de médicaments, qui reste une inconnue, ça fait un peu peur".

Saint-Ouen : l'inquiétude des parents d'élèves après plusieurs cas de Covid dans une école maternelle

Quelle rentrée en septembre ?

Ces familles espèrent un retour à la normale à la rentrée et que les élèves et enseignants touchés, seront de retour en septembre et en bonne santé. Toutes saluent aussi les mesures prises par le préfet, comme le port obligatoire du masque dans les commerces et autres lieux accueillant du public, mais aussi cette opération de dépistage. "C'est la première fois qu'on reçoit un mail pour nous prévenir qu'il y a un dépistage, avant on n'était au courant de rien", affirment deux amies venues ensemble se faire tester.

Saint-Ouen : port du masque obligatoire dans les lieux clos accueillant du public

Choix de la station

À venir dansDanssecondess