Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Saint-Rambert-d'Albon : une campagne de dépistage mise en place face à la recrudescence des cas de Covid-19

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La Drôme est sous surveillance sanitaire jusqu'au 6 mars : le coronavirus y circule beaucoup. Saint-Rambert-d'Albon, au nord du département, fait partie des communes les plus touchées par le Covid-19. Une campagne de dépistage massive est mise en place à partir de demain pour faire face.

La campagne de test a lieu les 2 et 3 mars à Saint-Rambert d'Albon
La campagne de test a lieu les 2 et 3 mars à Saint-Rambert d'Albon © Maxppp - Lionel VADAM

Le taux d'incidence à Saint-Rambert d'Albon, dans la Drôme, est de 400 pour 100 000 habitants, selon les chiffres communiqués par la Préfecture en fin de semaine dernière. Le virus circule beaucoup dans cette commune du nord du département. "Sur 7 000 habitants, 750 ont le Covid" déclare Gérard Oriol, le maire de Saint-Rambert-d'Albon. 

Pour essayer d'enrayer l'épidémie, la Préfecture, l'Agence régionale de santé (ARS) ainsi que la municipalité, ont décidé de tester massivement la population. Les mardi 2 et mercredi 3 mars, les Rambertois sont invités à aller se faire tester gratuitement salle Jean Ferrat, située rue du Levant. Tout le monde peut aller se faire tester, avec ou sans symptômes. L'opération sera suivie par deux jours de tests dans les établissements scolaires de la commune. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Gérard Oriol, le maire de Saint-Rambert-d'Albon, appelle vivement les habitants à aller se faire tester : "Il faut à tout prix que les Rambertois aillent se faire tester, si on arrive à avoir 200 personnes sur les deux jours, ce serait déjà bien !" estime-t-il. "Il faut qu'on arrive à mettre un terme à la circulation du virus, pour qu'on puisse ensuite retrouver un peu de liberté... parce que les gens n'en peuvent plus."

Si de nombreux Rambertois trouvent l'initiative bonne et se disent prêts à aller se faire tester, ils estiment cependant que les gestes barrières sont de moins en moins bien respectés dans la commune. 

"Je dirais qu'une personne sur deux ne porte pas le masque, c'est flagrant" estime Olivier, père de famille qui habite la commune de Saint-Rambert. "Ou alors les gens ne le portent pas correctement, en-dessous du nez par exemple", continue-t-il. Un constat que partage Maryse, qui habite également la commune : "On voit beaucoup de personnes se promener sans masque, le long de la Via Rhôna, par exemple. Le dimanche,  c'est bondé, et beaucoup de gens n'ont pas le masque, ça m'énerve parce que c'est quand même un manque de respect vis à vis des gens, si personne ne respecte rien, on arrivera jamais à s'en sortir", s'agace-t-elle. 

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess