Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Pauline, 15 ans emportée par un cancer à Saint-Rogatien : la qualité de l'air est-elle en cause ?

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Pauline, jeune habitante de Saint-Rogatien près de La Rochelle, est décédée d'un cancer de la lymphe, mardi 3 décembre. L'adolescente avait 15 ans. D'autres enfants de la commune et de Périgny, à proximité, ont également contracté un cancer. La qualité de l'air est-elle en cause ?

Les parents de Pauline, 15 ans, décédée le 3 décembre dernier à Saint-Rogatien.
Les parents de Pauline, 15 ans, décédée le 3 décembre dernier à Saint-Rogatien. © Radio France - Gérald Paris

C'était en mars 2018. Après plusieurs jours de fièvre, Pauline et sa famille se rendaient aux urgences pédiatriques du centre hospitalier de La Rochelle. Une grippe était suspectée. Après analyse, le diagnostic tombe rapidement : c'est une leucémie. Pauline commence alors son long parcours de soins. D'abord admise au CHU de Poitiers, elle est ensuite dirigée vers Nantes. Jusqu'à la rémission en janvier 2019. Mais un autre cancer prend le relais. C'est finalement un lymphome qui l'emporte, le 3 décembre dernier.

C'est de la torture de les voir souffrir tous les jours. - La maman de Pauline -

Près de 20 mois de combat, de soins multiples, 16 ponctions lombaires, 90 transfusions de plaquettes, 60 transfusions de sang, 11 anesthésies générales, 14 cures de chimio-thérapie ...  Pour Nathalie, la mère de Pauline, " Il faut faire savoir à tout le monde, tout ce que les enfants subissent à cause de ces maladies de merde. C'est de la torture de les voir souffrir tous les jours."  

Pauline, 15 ans , décédée d'un cancer à Saint-Rogatien - Aucun(e)
Pauline, 15 ans , décédée d'un cancer à Saint-Rogatien - Famille de Pauline

Il faut alors accepter l'inacceptable. - La maman de Pauline -

Fin novembre, il ne reste que quelques jours à vivre pour Pauline, qui revient au sein de sa famille à Saint-Rogatien. "Il faut alors accepter l'inacceptable" Pour Nathalie, la maman de Pauline, aide-soignante de profession, il faut se rendre à l'évidence, le combat de sa fille est en train d'être perdu. Elle partira le mardi 3 décembre.

Avec de longs mois aux côtés de sa fille, Nathalie n'a pas encore trouvé le recul nécessaire ni le temps de se poser la question du pourquoi. Avec d'autres cancers déclarés chez de jeunes enfants de Périgny et de Saint-Rogatien, deux communes voisines de la banlieue rochelaise, est-ce que la qualité de l'air est en cause ? Une étude de la Ligue contre le cancer de 2008 à 2016 fait état de quatre jeunes enfants touchés par un cancer à Saint-Rogatien, deux à Périgny.      

Etude de la ligue contre le cancer sur Saint Rogatien et Périgny - Aucun(e)
Etude de la ligue contre le cancer sur Saint Rogatien et Périgny - Ligue contre le cancer

Une étude qui parle "d'excès de risque qui ne peut-être écarté chez les 0-24 ans", mais qui indique aussi que le peu de personnes analysées rend la marge d'erreur importante. Une conclusion très prudente, qui à Saint-Rogatien et Périgny ne satisfait personne. Au premier rang des mécontents, les parents des enfants concernés. Et puis il y a les autres habitants, inquiets de voir ces cas se multiplier ces dernières années. 

Rien n'est prouvé, mais la qualité de l'air est en question

Avec la maladie de Pauline, apparue après cette étude en mars 2018, une association se créée : Avenir Santé Environnement. Rien n'est prouvé, mais la qualité de l'air est en question, et notamment la présence proche de deux usines à moins de 1500 mètres des habitations concernées. La Société rochelaise d'enrobé ( SRE ) et l'unité de compostage de la communauté d'agglomération. Deux sites qui pourraient être à l'origine d'émanations cancérigènes. 

Suspicion ... mais aucun lien formel ne peut-être établi pour le moment. L'association s'est battue pour obtenir une analyse de la qualité de l'air en 2020. Six mois entre mai et octobre, histoire d'en savoir vraiment plus sur l'origine de ces cancers. Pour Romain Gouyet, un des membres de l'association, _"Ces deux sites peuvent être un des facteurs de risque, mais d'autres sont certainement à prendre en compte, comme les pesticides dans les champs ou une ligne à haute tension qui passe pas très loin"_. 

Selon les experts, ce "cocktail" peut être effectivement à l'origine de maladies. Mais avant d'avoir des certitudes dans ce domaine, il risque d'y avoir encore de nombreuses inquiétudes.   

L'association Avenir Santé Environnement lance un appel à adhésions et dons pour aider à financer les recherches et les études. Elle lance également un appel à mobilisation à ses côtés : de scientifiques, médecins, juristes pour apporter leur expertise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu