Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Saint-Vallier : la CGT craint une fermeture totale des urgences en août

mardi 26 juin 2018 à 20:47 - Mis à jour le mardi 26 juin 2018 à 11:59 Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme Ardèche

La CGT appelle à la grève à partir de ce mercredi 27 juin à l'hôpital de Saint-Vallier dans la Drôme. Le syndicat craint une fermeture des urgences cet été, la nuit en juillet et complètement en août.

Hôpital de Saint-Vallier dans la Drôme.
Hôpital de Saint-Vallier dans la Drôme. -

Les personnels de l'hôpital de Saint-Vallier (Hôpitaux Drôme Nord) dans la Drôme sont appelés à la grève à partir d'aujourd'hui par la CGT.  Le syndicat craint une fermeture partielle des urgences de Saint-Vallier la nuit en juillet et une fermeture totale en août. 

Préavis de grève jusqu'au 3 septembre

Depuis 2015, les urgences de Saint-Vallier sont fermées plusieurs jours pendant l'été, notamment faute de médecins urgentistes intérimaires pour remplacer les titulaires. Cet été, c'est une première, la CGT craint "une fermeture totale des urgences en août et un renvoi des patients répartis sur les autres secteurs hospitaliers comme Romans qui sont déjà bien engorgés et qui ont aussi de grosses difficultés pour assurer la permanence de soins" explique Thierry Giraud, secrétaire adjoint de la CGT des hôpitaux Drôme Nord.

"Ce sont des risques accrus pour les populations, un trou dans le maillage sanitaire !"

"_Ça nous interroge beaucoup sur la politique de santé menée par le gouvernement_" insiste Thierry Giraud.

Thierry Giraud, secrétaire adjoint CGT à l'hôpital de Saint-Vallier.

"C'est tout le système de santé qu'il faut repenser, notre hôpital comme les autres est déficitaire et les médecins urgentistes intérimaires sont payés entre 1.100 et 1.300 euros la journée, c'est quatre fois le salaire du patricien hospitalier titulaire et on est dans des organisations totalement folles qui mettent à mal le maillage sanitaire et même l'avenir de l'hôpital public".

La CGT organise une manifestation à 14 heures, ce mercredi, devant le site de Romans.

La direction tente d'éviter une fermeture totale en août

La direction de l'hôpital de Saint-Vallier (Hôpitaux Drôme Nord) a finalement décidé de s'exprimer au micro ce mercredi matin. Le directeur des Hôpitaux Drôme Nord, Jean-Pierre Coulier, confirme que les urgences de Saint-Vallier seront fermées la nuit pendant tout l'été, du 2 juillet à 20h30 au 3 septembre prochain. Le directeur explique que les urgences risquent une fermeture totale, toute la journée, en août mais qu'aucune décision n'est prise pour le moment.

"Nous continuons à travailler pour obtenir de la ressource médicale afin de maintenir les urgences en journée en août sur Saint-Vallier, nous recherchons de l'intérim médical et l'intervention des professionnels de ville" explique Jean-Pierre Coulier. 

Jean-Pierre Coulier, le directeur des Hôpitaux Drôme Nord.

"C'est d'abord une pénurie médicale qui dépasse largement le secteur Auvergne-Rhône-Alpes et un décret est intervenu en novembre 2017 fixant le niveau de rémunération maximale de l'intérimaire médical à 1.200 euros net les 24 heures et depuis les intérimaires médicaux aux boycottent les hôpitaux publics et nous avons des problèmes pour maintenir l'ensemble des lignes" explique Jean-Pierre Coulier.

Pierre Jouvet, président de la communauté de communes Porte DrômArdèche, appelle les élus du nord Drôme à manifester ce jeudi 13 heures devant les urgences de Saint-Vallier.