Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

"On sait que ce n'est pas bon pour la santé" : au Mans, les clients s'opposent à l'interdiction des cabines UV

mercredi 10 octobre 2018 à 17:31 Par Jérôme Collin, France Bleu Maine

L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) préconise l'interdiction des cabines UV, qui augmenteraient considérablement le risque de cancer. Les clients habitués sont conscients des risques mais ne veulent pas entendre parler de cette interdiction.

Une séance dans une cabine d'UV (photo d'illustration)
Une séance dans une cabine d'UV (photo d'illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Le Mans, France

Une dizaine d'instituts de beauté en Sarthe proposent des séances d'UV artificiels. Les durées varient et peuvent aller de 5 à 20 minutes. Les clients sont nombreux, avant l'été mais aussi en automne. Pourtant, l'impact sur la santé n'est pas anodin : les risques d'avoir un cancer augmentent de 59 % pour une personne de moins de 35 ans qui fait une seule séance d'UV

Sophia fait des UV régulièrement. Elle ne comprend pas cette volonté d'interdire. "Il y a plein de gens qui abusent du soleil pendant l'été. Et on vient faire tout un pataquès parce qu'il y a des personnes qui vont aller dix fois dans un centre d'UV pendant l'hiver", déplore-t-elle. 

Noémie Daumas, qui gère un institut de beauté au Mans, n'est pas vraiment opposée à cette interdiction. Elle s'y prépare depuis plusieurs années déjà. "Ce n'est pas une surprise. Les gens sont conscient des risques mais il n'y a pas moins de monde. _On sait que ce n'est pas bon pour la santé, comme de s'exposer deux heures en plein soleil_. Une concentration d'UV sur 20 minutes ne peut pas faire de bien pour la peau. Cela accélère le vieillissement cutané", explique-t-elle.

C'est étonnant. Les gens sont prêts à prendre le risque de faire des UV même si ce n'est pas bon pour la santé