Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : la société mosellane d'autocar Schidler transfère des malades entre Reims et Orléans

Privée d'activité suite au confinement, la société de transport Schidler a été sollicitée par le CHU de Reims pour acheminer des patients atteints du Covid-19 à Orléans. L'entreprise de Bouzonville a dû transformer ses autocars en ambulance géante.

Images de l'aménagement de l'autocar-couchettes en ambulance.
Images de l'aménagement de l'autocar-couchettes en ambulance. - Société Schidler

Après les trains et les hélicoptères de l'armée, c'est au tour des autocars d'assurer le transport de patients atteints du Covid-19. La société mosellane Schidler, basée à Bouzonville, a été sollicitée par le CHU de Reims pour acheminer une dizaine de patients vers l'hôpital d'Orléans. 

Les couchettes transformées en brancard.
Les couchettes transformées en brancard. - Société Schidler

"Je l'avais proposé à des associations sur les réseaux sociaux et visiblement ces réseaux ont fait leur travail puisque le directeur du CHU Robert-Debré de Reims m'a appelé, il avait besoin de déplacer des malades vers Orléans" explique le patron Thierry Schidler, à la tête de 70 salariés. "Ils ont aménagé l'autocar-couchettes comme une ambulance. L'avantage, c'est qu'on peut se tenir debout.

Et puis il n'y a pas besoin, comme pour les ambulances, d'un médecin par patient. Là, ils étaient cinq soignants pour sept malades, placés sous respirateurs. Le conducteur était équipé des pieds à la tête, ça devait être bizarre pour les gens qui le croisaient. Il était confiné dans son cockpit, alors que les patients ont été amenés via notre monte-charge situé à l'arrière." 

Une quinzaine d'autocars disponibles

Sept patients ont pu être transportés dans cet autocar.
Sept patients ont pu être transportés dans cet autocar. - Société Schidler

La société Schidler, qui table sur des pertes avoisinant le million d'euros suite au confinement, a assuré un premier voyage jeudi et en prévoit un autre la semaine prochaine. Et l'idée fait des émules. "Mes confrères se sont rapprochés de moi et on se retrouve aujourd'hui avec une quinzaine d'autocars-couchettes qui peuvent être disponibles rapidement. J'ai vu qu'on a affrété des TGV à Mulhouse avec six malades... Or, j'en ai mis sept et je pense que le prix par malade est légèrement différent" conclut Thierry Schidler. 

Des bouteilles d'oxygène pour les malades placés sous respirateur.
Des bouteilles d'oxygène pour les malades placés sous respirateur. - Société Schidler
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu