Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Santé : les habitants ruraux ont moins accès aux hopitaux que ceux des villes

-
Par , France Bleu Maine

L'association des maires ruraux de France, en partenariat avec Radio France publie le premier volet d'une enquête sur l'accès aux soins en milieu rural. La Sarthe est fortement touchée par les déserts médicaux, et dans les petites communes, c'est encore pire.

Devant le bâtiment Fontenoy de l'hôpital du Mans. Image d'archives.
Devant le bâtiment Fontenoy de l'hôpital du Mans. Image d'archives. © Radio France - Ruddy Guilmin

Le milieu rural, enfant pauvre de l'accès au soin, les maires des communes en avaient conscience, mais ont décidé de commander une étude pour appuyer leurs impressions : " il fallait que l'on ait des chiffres, que l'agence régionale de santé peine toujours à nous donner" explique Dominique Dhumeaux, maire de Fercé sur Sarthe et vice président de l'association des maires ruraux de France. 

Une différence de 20%

Selon l'étude, les habitants ruraux vont en effet nettement moins à l’hôpital que ceux des villes, à hauteur de 20%. 

En cause, des déserts médicaux. Lorsque les habitants n'ont pas accès à un médecin traitant, il est encore plus difficile d'accéder à l’hôpital : "En Sarthe, nous sommes déjà en dessous du seuil critique définit par l'ARS, avec cinq médecins pour 10 000 habitants alors que le seuil est à six" insiste Dominique Dhumeaux. 

Avec seulement la moitié des départs en retraite remplacés, il estime que d'ici deux ou trois ans, la moitié du département n'aura plus accès à un médecin traitant. 

Le problème des départs en retraite

Le maire de Fercé sur Sarthe espère ainsi contraindre les institutions de santé à prendre conscience de la situation "maintenant il faut qu'ils arrêtent de nous mentir et qu'ils se mettent autour d'une table pour trouver des solutions". 

Il demande une contrainte pour des médecins de s'installer dans les déserts médicaux "au moins pour quelques années", une facilité d'accès aux téléconsultations et l'autorisation aux infirmiers et infirmières de pratiquer des soins médicaux qu'ils n'ont pas le droit de faire à aujourd'hui. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess