Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Santé : les mollusques, les coquillages et le sel fortement contaminés par des microplastiques selon "Que Choisir"

mardi 28 août 2018 à 8:07 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Les mollusques, les coquillages et le sel sont fortement contaminés par des micro-plastiques, révèle ce mardi l'UFC-Que choisir.

Crustacés, mollusques, sel… le plastique a envahi nos assiettes selon "Que choisir"
Crustacés, mollusques, sel… le plastique a envahi nos assiettes selon "Que choisir" © Maxppp -

Mangeons-nous du plastique sans le savoir ? L'association de consommateurs UFC-Que choisir relaie dans son numéro de septembre une étude menée conjointement par ses homologues belges, italiens, espagnols, autrichiens et danois, comme l'a repéré franceinfo.

Deux tiers des échantillons contaminés aux microplastiques

Au total, 102 échantillons ont été analysés. Les deux tiers d'entre eux sont contaminés : 71% des mollusques, 66% des échantillons de sel et 66% des crustacés. "Les micro-plastiques sont suffisamment petits pour pouvoir être absorbés par des animaux marins", écrit l'UFC-Que choisir. 

En moyenne, cette contamination est de l'ordre de 30 micro-plastiques aux 100 grammes dans les moules et les crevettes. L'étude démontre qu'il n'y a pas d'écart significatif dans les proportions de contamination selon les zones et les modes de production (pêche ou élevage). 

Impact sur la santé inconnu 

L'étude n'explique pas en revanche les conséquences de la consommation de ces produits de la mer contaminés au micro-plastique sur les humains. "Leur impact sur notre santé demeure encore largement inconnu", affirme l'association de consommateur, qui explique aussi qu'il "n'existe pas, à ce jour, de réglementation sur les micro-plastiques présents dans l'alimentation". 

Selon la Commission européenne, les pays de l'Union européenne rejettent chaque année entre 150.000 et 500.000 tonnes de plastique en mer.