Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Sarlat : un ancien boxeur malade d'Alzheimer entraine de jeunes champions

vendredi 6 avril 2018 à 6:04 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Samedi sept avril à Sarlat, le complexe de la Canéda va accueillir un gala de boxe pas tout à fait comme les autres. Claude Allain, 79 ans, ancien champion de boxe anglaise, viendra conseiller de jeunes pousses des clubs de Sarlat et de Brive. Il souffre de la maladie d'Alzheimer.

Claude Allain, ancien boxeur invité d'honneur du gala de Sarlat samedi
Claude Allain, ancien boxeur invité d'honneur du gala de Sarlat samedi © Radio France - Valérie Déjean

Dordogne, France

Claude Allain a étalé les articles de presse jaunis sur la table de la salle à manger de sa maison de Sarlat La Canéda. On y voit l'annonce de ses combats, les compte-rendus datant des années soixante. Ce parisien de 79 ans vit aujourd'hui en Périgord. Il a commencé la boxe à 16 ans à Paris, et c'est ce qui lui a permis de s'en sortir.  Il y a trouvé une véritable famille

Les articles sur les combats de boxe des années soixante. - Radio France
Les articles sur les combats de boxe des années soixante. © Radio France - Valérie Déjean

Aujourd'hui, la grande famille de la boxe lui tend à nouveau la main

Nathalie Chazarin est assistance  en gérontologie. Elle travaille  au service de soins infirmiers de la Croix rouge à Sarlat. C'est dans ce cadre-là qu'elle a rencontré Claude Allain, atteint par la maladie d'Alzheimer. "Une belle personne" dit-elle. Elle a souhaité utiliser cette passion de la boxe à des fins thérapeutiques.

"Moi mon travail c'est pas de la rééducation pure et dure, avec des exercices pour faire de la cognition. C'est aussi de faire renaître les émotions positives" explique Nathalie Chazarin. 

Elle a donc contacté le club de boxe de Sarlat pour organiser un évènement autour de Claude Allain. Christelle Kouza, trésorière du Boxing club, a dit oui tout de suite.

_On a été partant tout de suite. Moi ça me tient à cœur. Nous sommes dans la transmission dans ce club, avec beaucoup de valeurs humaines. Recevoir monsieur Claude, c'est un honneur pour nous."_ — Nathalie Chazarin

"Appelez-moi Claude, pas de monsieur ! Dans la boxe, on n'est pas prétentieux."  

Claude Allain sourit. L'ancien boxeur ne veut pas qu'on le traite avec trop de déférence. Cet ancien poids léger doit son salut à la boxe ."J'ai commencé à 16 ans, j'étais tout seul , mon père était en maison de repos." Sa voix s'étrangle. Et l'on comprend que  les dirigeants  de ce club de boxe parisien ont constitué sa seule et vraie famille. Aujourd'hui, la simple évocation de la boxe fait remonter des rafales de souvenirs. Il ne se trompe jamais sur les dates. "Quand on discute avec des amis de la boxe sur des combats passés, des souvenirs, à la fin quand on vérifie, c'est toujours lui qui a raison", explique Josette Allain. 

Claude Allain et son épouse Josette  - Radio France
Claude Allain et son épouse Josette © Radio France - Valérie Déjean

Josette couve son mari du regard et sourit  " vous savez moi depuis 55 ans je ne vis qu'avec la boxe. C'est sa vie  .Tout ce qui relève de la boxe, il a une mémoire d'éléphant, c'est ce qui lui est resté vraiment" 

Cette mémoire d'éléphant sera donc mise à contribution samedi matin, au complexe de la Canéda à Sarlat à partir de 9h. Claude Allain sera l'invité d'honneur de ce gala entre jeunes boxeurs et boxeuses de Sarlat et de Brive. L'ancien champion pourra y donner quelques conseils précieux sans vouloir se substituer aux entraîneurs bien sur .

"Faut bien connaitre son boxeur, faut lui parler gentiment : lève les mains, fais des pas de côté , mais faut lui dire gentiment " .En toute humilité.