Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Sarrians recrute une chasseuse de têtes pour trouver un généraliste

lundi 15 avril 2019 à 7:14 Par Camille Labrousse et Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse et France Bleu

Une nouvelle commune de Vaucluse est touchée par la désertification médicale. Sarrians a bien du mal à trouver un médecin généraliste. La mairie a fait appel à une chasseuse de têtes.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Jean-François FREY

Sarrians, France

La commune de Sarrians désespère de trouver un nouveau généraliste. L'un des trois médecins vient de prendre sa retraite. Mais au bout de plus d'un an de recherches et d'annonces, il n'a pas trouvé de remplaçant. Sur les deux médecins restants, l'un est en arrêt de travail. Pourtant, à Sarrians, les trois cabinets de généralistes sont associés dans un pôle médical situé a coté d'un pôle para-médical avec kiné, dentiste, infirmière, orthophoniste et dentiste. 

La médecine libérale ne séduit plus 

La situation devient si complexe que la mairie a fait appel a une chasseuse de tête. Véronique Andrivon-Robert, du cabinet Alpilles Recrutement Medical rencontre souvent de jeunes médecins "qui veulent des postes salariés. Ici, on a des gros cabinets magnifiques, dans des villages superbes et on n'a pas de candidat. Ils n'ont pas le goût de s'installer en libéral, ils n'osent pas se lancer". 

Avec la pénurie de généralistes, un nouveau phénomène est apparu en France. Selon le Conseil de l'ordre des médecins, près de 17.300 praticiens ont cumulé emplois et retraite en 2018, trois fois plus qu'en 2010.