Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Sarthe : trois nouveaux centres de vaccination contre le Covid-19 ouvrent ce mardi

-
Par , France Bleu Maine

Le vaccinodrome du Mans et deux centres à Montbizot et La Suze-sur-Sarthe commencent les injections de vaccin anti-Covid, mardi 20 avril 2021. Ces nouveaux centres vont permettre d'accélérer la campagne vaccinale en Sarthe.

 Le centre de vaccination de Coulaines a vacciné 140 personnes dans sa première semaine d'ouverture.
Le centre de vaccination de Coulaines a vacciné 140 personnes dans sa première semaine d'ouverture. © Radio France - Clémentine Sabrié

Au Mans, à Montbizot et à La Suze-sur-Sarthe, trois nouveaux centres ouvrent leur porte, ce mardi. Le méga-centre du département est situé au Centre des expositions au Mans. Il sera ouvert sept jours sur sept. Chaque jour, 1000 doses de vaccins y seront injectées. En fonction du profil des patients, ce seront des doses de Pfizer, Moderna ou AstraZeneca.

Pour l'instant, les seuls créneaux de libre pour une première injection sont avec le vaccin AstraZeneca.  Il reste plus de 1700 rendez-vous à pourvoir pour une injection d'AstraZenca, selon le site Vite ma dose et ce dès mardi. Il n'y a plus de doses Pfizer à attribuer et les doses Moderna sont réservées aux deuxièmes injections.

Pour réserver, il faut passer par Doctolib ou appeler le 0 800 71 09 11.

La communauté de communes aux manettes à La Suze

Le centre de La Suze-sur-Sarthe, qui ouvre mardi, a été élaboré en grande partie par la communauté de communes du Val de Sarthe, en collaboration avec l'ARS et la préfecture. Dans un premier temps, 240 doses de Pfizer y seront administrées par semaine.

Le centre est ouvert du mardi au samedi. "On a souhaité ouvrir le samedi pour que les personnes de plus de 55 ans aient la possibilité d'accéder à la vaccination", souligne Emmanuel Franco, le président de la communauté de communes.

Pour les seniors qui ont du mal à trouver un rendez-vous ou à se déplacer, il est possible d'appeler la mairie de sa commune pour obtenir de l'aide. Par exemple, dans les communes de Guécélard, Malicorne-sur-Sarthe et Etival-lès-le-Mans, le service d'autopartage Mouv'n Go pourra être utilisé. Il faut juste des bénévoles pour conduire les personners âgées.

Il est possible de réserver sur Doctolib ou au 02 43 80 29 13, de 9h à 12h et de 13h à 17h.

240 doses par semaine au centre de Montbizot

Le centre de Montbizot va également ouvrir ce mardi. Il sera doté de 240 doses par semaine, mais a la capacité de monter jusqu'à 1000 doses hebdomadaires. Il se situe dans un ancien bâtiment commercial de 1000 m².

Pour réserver, il faut appeler le 02 43 25 33 11.

Plus de 10 400 injections en une semaine en Sarthe

Chaque semaine, la Sarthe reçoit 15 000 doses de vaccin. Un chiffre qui doit augmenter aux mois de mai et juin. Du 12 au 18 avril, plus de 10 4000 doses ont été administrées dans notre département. En Sarthe, un quart des injections sont du vaccin AstraZeneca.

Les vaccins AstraZeneca sont, en partie, réservés aux personnels prioritaires, comme les forces de l'ordre, les enseignants ou les Atsem. La campagne de vaccination ciblée a été lancée, le week-end des 17 et 18 avril, au centre départemental des pompiers. Seules 61 personnes se sont présentées pour recevoir une première injection, sur les deux jours. 

"Les informations ont circulées tardivement", tente d'expliquer Stephan Domingo, le directeur territorial de l'Agence régionale de santé (ARS), en Sarthe. L'ARS va surveiller le nombre de personnels prioritaires qui viennent se faire vacciner dans les prochains jours et adaptera la campagne à la demande.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess