Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Savoie : fermeture du cabinet de psychologie de Chamnord à Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Depuis samedi matin, le cabinet de psychologie situé dans le centre commercial Chamnord à Chambéry doit rester fermé en raison des restrictions sanitaires, au même titre que l'ensemble de la galerie marchande. Pourtant, lors des deux premiers confinements, ce cabinet a pu continuer à exercer.

Lors des deux premiers confinements, le cabinet était resté ouvert.
Lors des deux premiers confinements, le cabinet était resté ouvert. © Maxppp - Bruno Levesque

"C'est incompréhensible." Depuis samedi matin, Ghislaine Reille ne reçoit plus personne dans son cabinet de psychologie. Situé dans la galerie marchande de Chamnord à Chambéry, le cabinet ne peut plus accueillir de patient : en raison des mesures sanitaires, les centres commerciaux de plus de 10.000 mètres carrés doivent rester fermés, seuls les commerces alimentaires peuvent continuer à fonctionner.

Pourtant, lors des deux premiers confinements, ce centre psychologique et neuropsychologique a continué de fonctionner. "Macron se débrouille pour que les consultations des étudiants soient prises en charge financièrement, moi j'ai des étudiants et là je vais être obligée de leur dire que je ne peux pas les prendre ?" L'agenda de Ghislaine Reille explose depuis le début de la pandémie : pas moins de 165 rendez vous en un mois pour des enfants, des étudiants et des adultes en difficulté "et il va falloir tout reporter" soupire Ghislaine. 

"Je propose à la préfecture de me prêter un cabinet pour que je puisse exercer, je ne demande que ça." - Ghislaine Reille, psychologue

Pour rouvrir, le cabinet doit faire une demande de dérogation auprès de la préfecture de la Savoie, qui étudiera si ce centre psychologique rentre dans les clous des règles sanitaires. En attendant, la psychologue et ses trois collègues continuent d'assurer certains rendez-vous, lorsqu'il est possible de les faire en visio. Intenable dans un métier où le relationnel est primordial : "Je ne peux pas tout faire à distance, notamment les bilans : bilan de mémoire, bilan de précocité, bilan d’autisme, là on a une obligation d'être en présentiel. Derrière un écran le diagnostic n'est pas fiable."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess