Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Scandale de l'amiante à Tours : la dépollution de l’Île aux Vaches va coûter entre 12 et 20 millions d'euros

-
Par , France Bleu Touraine

Le président de la Métropole de Tours a fait le point lundi sur le scandale de l'amiante sur l’Île Aucard et l’Île aux Vaches. Sur cette dernière île, propriété de l'Etat, la dépollution pourrait coûter jusqu'à 20 millions d'euros. L'amiante a été ménagée à la terre sur 1,50m de profondeur.

La Métropole de Tours doit faire un point de la situation avec l'Etat, propriétaire de l’Île aux Vaches
La Métropole de Tours doit faire un point de la situation avec l'Etat, propriétaire de l’Île aux Vaches © Maxppp - Bruno Fava/La Voix du Nord/ Maxppp

Tours, France

Le président de la Métropole Philippe Briand est revenu ce lundi 1er avril sur le dossier de l'amiante découverte sur deux îles de Loire à Tours, l’Île aux vaches et l’Île Aucard. Le dossier de l'eau étant dans le giron de la Métropole depuis le 1er janvier 2017. Une enquête est en cours pour retracer la genèse des travaux et l'abandon sur place des déchets amiantés. Philippe Briand envisage de porter plainte, comme l'a fait la CGT en fin de semaine dernière

La Métropole va engager rapidement le désamiantage de l'île Aucard. L'opération va coûter 2 millions d'euros. C'est un dossier qui est arrivé sur mon bureau il y a 1 mois, explique Philippe Briand. On ne cachera rien. Je n'oublie pas qu'on a 2 collaborateurs qui sont aujourd'hui en souffrance. Pour l’Île Aucard, des instructions ont été données  afin que soient reposés des grillages interdisant l’accès aux 3 zones amiantées et procéder dans les meilleurs délais au désamiantage. Techniquement l’amiante y étant entreposée, il est plus facile à retirer.

Situation plus complexe sur l’Île aux Vaches où l'amiante a été mélangée à la terre

La Métropole va aussi solliciter l'Etat, propriétaire de l’Île aux Vaches. Là, l'opération va coûter de 12 à 20 millions d'euros. Sur cette ïle interdite au public, mais accessible l'été quand la Loire est basse la situation est plus compliquée. Les déchets ont été répandus une grande partie du terrain et mélangés à la terre sur une profondeur d'1 m 50. Il va falloir excaver en profondeur, transférer la terre sur des embarcations, et ensuite retraiter les tonnages. 

Des contrôles sur la qualité de l'eau

La Métropole de Tours a aussi demandé que des mesures régulières de l’eau prélevée dans ces puits soient réalisées, pour savoir si on y trouve de l’amiante. L'expert dans le rapport rendu en mars 2019 explique qu’il n’y pas d’amiante dans l’eau puisée, et que l’amiante n’est pas dangereuse dans l’eau. La Métropole qui a décidé de se faire accompagner dans ce dossier par le cabinet Huglo-Lepage avocats, spécialiste des questions environnementales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu