Santé – Sciences

Sida en Bourgogne : l’auto-dépistage reste méconnu

Par Victoria Koussa, France Bleu Bourgogne jeudi 1 décembre 2016 à 18:21 Mis à jour le jeudi 1 décembre 2016 à 19:22

Des kits existent en pharmacie, au prix d'une vingtaine d'euros.
Des kits existent en pharmacie, au prix d'une vingtaine d'euros. © Maxppp -

Pour la journée mondiale de la lutte contre le Sida, nous revenons sur ce nouveau mode de dépistage : celui que l'on peut faire nous même. Il suffit d'acheter un kit en pharmacie.

En France, sur 150 000 personnes, 30 000 ignorent qu'elles sont porteuses du VIH. Même si, une fois dépisté, on ne meurt plus du virus en France, le traitement reste très lourd et douloureux. La prévention est présente et le ministère de la Santé rend plus accessible le dépistage depuis quelques mois. Des kits sont en vente en pharmacie pour une vingtaine d'euros. Malgré ces tests rendus bien plus accessibles, certains pharmaciens dijonnais n'en vendent qu'une dizaine à l'année.

La Bourgogne n'est pas épargnée

Dans notre région chaque année, 60 nouveaux cas positifs au VIH sont diagnostiqués et l'on déplore une dizaine de décès dus au Sida. Pourtant, de nombreuses structures existent comme le CEGIDD, le Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic de Dijon. Sans compter les tests disponibles dans toutes les pharmacies de la région.

  - Visactu
© Visactu -

  - Visactu
© Visactu -

Partager sur :