Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ségur de la santé : quels sont les investissements dans les hôpitaux et Ehpad du Berry ?

- Mis à jour le
Par

Olivier Véran a détaillé les investissements pour la région dans le cadre du Ségur de la santé. 65 millions d'euros sont alloués aux établissements de l'Indre et du Cher. Découvrez dans le détail les projets soutenus par l'État.

L'entrée de l'hôpital Jacques Cœur de Bourges L'entrée de l'hôpital Jacques Cœur de Bourges
L'entrée de l'hôpital Jacques Cœur de Bourges © Radio France - M. Benoît

Le gouvernement a entamé un tour de France pour détailler, région par région, les investissements pour les hôpitaux publics et les Ehpad, dans le cadre du Ségur de la santé . Après la Bourgogne-Franche-Comté la semaine dernière, Olivier Véran a annoncé ce jeudi 28 octobre le détail des projets soutenus en région Centre-Val de Loire, lors d'une visite à l'hôpital de Blois (Loir-et-Cher). 

Publicité
Logo France Bleu

Annoncé en juillet 2020, après plus de 50 jours de concertations, le Ségur de la santé promet 19 milliards d'euros pour transformer, accompagner et moderniser les établissements de santé de tout le pays. Dans cette enveloppe globale, une partie sera investie dans des établissements de notre région. Entre les hôpitaux et les Ehpad, 82 projets ont été sélectionnés dans la région. 65 millions d'euros sont alloués aux établissements de l'Indre (27,5 millions d'euros) et du Cher (37,6 millions d'euros). On fait le point en Berry, établissement par établissement.

Les établissements concernés dans l'Indre

  • Le centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc : 11,9 millions d'euros

L'hôpital Châteauroux-Le Blanc fait partie des établissements qui vont toucher l'une des plus grosses sommes de cette enveloppe (11,9 millions d'euros). Sur le site du Blanc, un nouveau bâtiment va être construit : il accueillera les SSR (Soins de suite et réadaptation) et l'USLD (Unité de soins longue durée). Il s'agit en fait de moderniser les locaux et de mieux les adapter au parcours des patients. Datant de 1980, l'actuel bâtiment SSR présente un niveau de vétusté avancé. Le nouveau bâtiment accueillera à la fois 30 lits de SSR, dont 10 lits pour l'unité cognitivo-comportementale, et une ULD de 30 lits. 

Pour le centre hospitalier Châteauroux-Le Blanc, les annonces du ministre de la Santé évoquent également la reconstruction du bloc opératoire et de la stérilisation centrale, un projet de médecine interne, un projet de cardiologie, une augmentation du parc d'échographies. Des aides seront également apportées pour l'installation d'une IRM sur le site du Blanc . qui avait "déjà été budgétisée", précise Frédérique Gerbaud, sénatrice LR de l'Indre. 

Très mobilisée pour la défense de l'hôpital du Blanc, elle se dit très satisfaite après ces annonces. "On peut se réjouir que l'Indre n'ait pas été mise de côté, estime l'élue. Ça ne résoudra pas tous les problèmes, mais le résultat global me paraît très positif".  

loading
  • Le centre départemental gériatrique de l'Indre : 3,9 millions d'euros

Parmi les établissements sélectionnés pour recevoir une aide, des Ehpad font également partie de la liste. Le centre départemental gériatrique de l'Indre (CDGI), qui regroupe plusieurs établissements, va recevoir une enveloppe de 3,9 millions d'euros. Cela servira notamment à reconstruire l'Ehpad "Les Grands chênes" à Saint-Maur, ainsi qu'à avancer dans l'équilibre financier. Le CDGI présente également un projet pour restructurer son Unité de soins longue durée. Le projet est actuellement à l'étude.

  • Le centre hospitalier de la Tour Blanche à Issoudun : 3,7 millions d'euros

Pour l'hôpital d'Issoudun, 3,7 millions d'euros seront versés. Ils serviront à effectuer des travaux de sécurisation pour le pavillon Marie Curie, le pavillon principal de l'établissement. Ces aides permettront aussi de rénover l'unité de soins longue durée, le bâtiment de médecine physique et de réadaptation (MPR). 

  • Le centre hospitalier de La Châtre : 1,5 million d'euros

L'hôpital de La Châtre va recevoir 1,5 million d'euros qui serviront à reconstruire et étendre le bâtiment sanitaire. Cala permettra de regrouper l'unité des soins de suites et de réanimation (SSR) sur un seul niveau et faciliter ainsi la prise en charge des malades. L'établissement compte également augmenter son parc d'échographes. 

  • La clinique Saint-François à Châteauroux : 912.000 euros

Parmi les établissements qui vont bénéficier d'une aide : la clinique Saint-François à Châteauroux. Elle reçoit 912.000 euros pour acheter du matériel qui permettra de mieux prendre en charge les malades de cancers digestifs et urologiques. L'établissement compte aussi acquérir du matériel pour développer la chirurgie ophtalmique. 

La clinique Saint-François fait également partie des établissements dont d'autres projets sont encore à l'étude : elle demande des fonds pour accompagner la reconstruction de la clinique.

  • Les autres établissements du département

D'autres centres de santé sont concernés par ces annonces. C'est le cas du centre hospitalier Saint-Charles de Valençay (3,5 millions d'euros), le centre hospitalier de Châtillon-sur-Indre (380.000 euros), celui de Levroux (138.000 euros) et celui de Buzançais (78.000 euros).

Les établissements concernés dans le Cher

  • Le centre hospitalier Jacques Cœur à Bourges : 16,9 millions d'euros

C'est le plus gros budget alloué à un établissement du Berry dans le cadre du Ségur de la Santé. 16,9 millions d'euros seront investis dans le centre hospitalier Jacques Coeur à Bourges. Ils serviront notamment à reconstruire d'unité de dialyse, restructurer le service de néphrologie et les urgences . Il permettra également d'augmenter le nombre de lits de soins critiques, ainsi que renouveler les salles d'angioplasties coronaires et de coronographie. "C'est une vraie satisfaction de voir l'État prendre à bras le corps le sujet pour venir en aide aux habitants du Cher", réagit le député LREM du département François Cormier-Bouligeon.

loading

Du côté des syndicats, la réaction est beaucoup moins enthousiaste. "Il n'y a rien sur le manque de personnel à l'hôpital", indique Sébastien Martineau, secrétaire général de la CGT du Cher. Selon lui, ces projets étaient "dans les tuyaux depuis des années mais n'étaient pas financés". "On va refaire un bâtiment, remettre un coup de peinture, certes il faut le faire, mais ce n'est pas l'actualité", ajoute-t-il, assurant qu'à chaque fois que des mesures ont été annoncées pour la rénovation de bâtiments dans l'hôpital public, cela s'est traduit par une réduction des moyens dans les services et des fermetures de lits.

  • Le centre hospitalier de Vierzon : 7,3 millions d'euros

Pour l'hôpital de Vierzon, 7,3 millions d'euros sont accordés et permettront de rénover et de réorganiser le bloc opératoire. Il servira également d'avancer dans l'équilibre financier. Nadia Essayan, députée Modem du Cher, salue "cet effort historique". "Cette aide va permettre de réaliser des équipements demandés par le projet d'établissement au service de la population du bassin de vie de Vierzon", ajoute l'élue.

  • Le centre hospitalier de Saint-Amand-Montrond : 6,3 millions d'euros

Au centre hospitalier de Saint-Amand-Montrond, on utilisera les 6,3 millions d'euros reçus dans ce cadre du Ségur de la Santé pour aménager un plateau technique de rééducation partagé. Cette aide permettra également d'avancer dans l'équilibre financier.

  • L'Ehpad "Les Résidences de Bellevue" à Bourges : 3,5 millions d'euros

Cela fait partie des projets mis en lumière par le ministère de la Santé dans sa présentation de ces investissements en Centre-Val-de-Loire. L'Ehpad "Les Résidences de Bellevue" à Bourges recevra 3,5 millions d'euros qui seront utilisés pour restructurer l'établissement. Le projet se déroulera en plusieurs phases. La première consiste en la construction d'un nouveau bâtiment, puisque les locaux actuels sont considérés comme vétustes. 

Cela permettra le transfert des résidents actuellement hébergés dans les résidences la Roseraie, les Géraniums, les Églantines et les Tilleuls. Ces aménagements permettront également de répondre aux enjeux d'avenir de l'Ehpad, en améliorant le confort des résidents et du personnel, tout en accentuant les liens avec la ville et le quartier.

  • Le centre hospitalier George Sand dans le Cher : 1,5 million d'euros

Dans le cadre de ce grand plan d'aide, l'État accorde une enveloppe de 1,5 million d'euros au centre hospitalier George Sand. Cela servira à construire une unité d'addictologie sur le site de Bourges.

Dans le cadre du Ségur de la santé, de nombreux établissements berrichons reçoivent également des "investissements du quotidien".

loading

Ma France : Mieux vivre

Après vous avoir interrogés sur les "économies d'énergie", nous avons choisi de nous intéresser à vous, via cette nouvelle consultation citoyenne, lancée avec Make.org . Que faites-vous ou que voudriez-vous faire pour améliorer la qualité de votre quotidien, de votre vie même ? Bien-être, activités physiques, alimentation, activités créatives, voyages, réorientation professionnelle, changement de vie, valeurs familiales, etc. : partagez avec les autres vos bonnes idées, actions et réflexions.

Publicité
Logo France Bleu