Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Pic de pollution en Normandie ce week-end

vendredi 6 juillet 2018 à 13:16 Par Victoria Koussa, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

L'Agence régionale de santé de Normandie lance une alerte à la pollution de l'air à l'ozone samedi dans les cinq départements de la région. Les habitants les plus fragiles devront rester vigilants.

La préfecture de Seine-Maritime vient de relever son niveau de vigilance face au pic de pollution. Photo d'illustration
La préfecture de Seine-Maritime vient de relever son niveau de vigilance face au pic de pollution. Photo d'illustration © Radio France - Francis Gaugain

Seine-Maritime, France

L'air sera pollué à l'ozone ou encore au dioxyde d'azote samedi 7 juillet 2018 en Seine-Maritime, dans l'Eure, dans le Calvados, dans l'Orne et dans la Manche. Face au fort ensoleillement et aux températures très élevées, Atmo Normandie émet un avis prévoyant "le dépassement du seuil d'information et de recommandation pour une pollution de l'air liée à l'ozone". Quelques recommandations sont de mises pour les plus sensibles et vulnérables, les personnes âgées, les personnes souffrant de différentes pathologies, les jeunes enfants ou encore les femmes enceintes. 

Limiter les efforts physiques

Pour les habitants des cinq départements de Normandie qui risquent, avec ce pic, de voir empirer leurs symptômes (personnes diabétiques, immunodéprimées,  souffrant d'affections neurologiques ou à risques cardiaques, respiratoire, infectieux), il est recommandé de respecter leur traitement médical, d'éviter les activités physiques ou encore les sorties durant l'après-midi. 

Samedi, évitez aussi d'amplifier les mauvais effets de cette pollution avec, par exemple, une exposition à de la fumée de cigarette ou aux solvants. En cas d'inquiétude, prenez conseil auprès d'un pharmacien ou d'un médecin. 

Réduisons la pollution !

Les préfectures appellent aussi à la responsabilité de chacun, surtout en ce jour de pollution. Parmi les recommandations :

- privilégier le covoiturage et les transports en commun et/ou baisser la vitesse de 20 km/heures sur l'autoroute
- maîtriser la température de chauffage des logements, limiter le recours aux feux de cheminée d'agrément, et de reporter les travaux d'entretien ou de nettoyage
- pour les agriculteurs, suspendre la pratique de l'écobuage et les opérations de brûlage à l'air libre des sous-produits agricoles
- pour les employeurs, adapter les modalités de travail des agents et, si les moyens le permettent, favoriser le télétravail 

Pour plus d'informations, consultez la page de l'Agence régionale de santé.