Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Seine-Saint-Denis : le conseil départemental installe ses centres de vaccination anti-Covid dans des collèges

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Le conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a décidé d'installer ses deux premiers centres de vaccination anti-Covid au sein de deux collèges à Pierrefitte-sur-Seine et à Noisy-le-Grand. Au total, 17 centres de vaccination devraient être installés la semaine prochaine dans le département.

Une fiole du vaccin Pfizer contre le Covid-19
Une fiole du vaccin Pfizer contre le Covid-19 © Radio France - Romain Berchet

D'après nos informations, le conseil départemental de la Seine-Saint-Denis va inaugurer ces deux premiers centres de vaccination anti-Covid, lundi 18 janvier, au sein de deux collèges. Il feront partie des 17 centres de vaccination qui devraient ouvrir dans le département la semaine prochaine.

Cinq centres de vaccinations annoncés par le département

Le  conseil départemental a choisi le collège international de Noisy-le-Grand et le collège Gustave Courbet de Pierrefitte-sur-Seine. Les injections se feront dans "les espaces partagés" de ces établissements : les salles d'exposition ou dédiées à l'événementiel qui ne sont pas utilisées en ce moment en raison de la crise sanitaire et auxquelles ont peut accéder de l'extérieur, donc pas de risque de brassages, assure la collectivité.

Les personnes âgées de plus de 75 ans pourront s'y faire vacciner du lundi au samedi inclus, de 9 heures à 17 heures. Il faudra néanmoins prendre rendez-vous au préalable sur Doctolib ou via le numéro dédié spécialement mis en place pour joindre ces deux centres : le 01 43 93 10 11. Sur place, un justificatif d'identité sera demandé mais sans condition de couverture maladie. Le département en profite pour relancer l'opération "appels solidaires", imaginée lors du premier confinement pour la première fois  : des agents passeront des coups de fil aux bénéficiaires de l'APA (l'allocation personnalisée d'autonomie) de plus de 75 ans pour les informer de l'ouverture de ces centres, "sans faire de prosélytisme pro-vaccins", promet-il.

100 vaccinations minimum par jour dans chaque centre

Le département a reçu 300 vaccins pour chaque centre grâce aux doses fournies par l'hôpital Robert Ballanger d'Aulnay-sous-Bois, en lien avec l'agence régionale de santé. Dès la première semaine, 50 personnes par jour au moins pourront être vaccinés dans chaque collège, 100 à terme. Deux médecins, quatre infirmières et deux personnels administratifs seront mobilisés. À partir du 1er février, trois autres centres seront ouverts, selon les mêmes modalités, mais pas forcément dans des collèges, au Bourget, à Tremblay-en-France et à Épinay-sur-Seine. 

Des "ambassadeurs" de la vaccination tirés au sort

Parallèlement à ces centres de vaccination, le département a décidé de former dès le mois prochain des "ambassadeurs" et "ambassadrices", "afin de favoriser l'adhésion de la population a la démarche de vaccination". Il s'agit de 50 habitants du territoire tirés au sort parmi des personnes volontaires. Une fois formés, ils pourront relayer "des informations fiables et adaptées au contexte local, mais aussi faire remonter les questionnements constatés sur le terrain". Un bus sillonnera également les villes du 93 "pour sensibiliser à la vaccination".

"C’est une véritable course contre la montre que nous engageons pour ouvrir des centres dans des lieux qui ne sont pas des établissements de santé. Il est essentiel d’accélérer et d’étendre au plus vite le nombre de personnes vaccinées en facilitant l’accès à la vaccination. Pour reprendre une vie normale, nous avons en avons besoin ! », affirme Stéphane Troussel, le président (PS) du Département de la Seine-Saint-Denis.

Prenez la parole et participer à notre consultation

"Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess