Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Séisme du 11 novembre 2019 dans la Drôme et en Ardèche

Séisme du Teil : 5200 capteurs autour de la centrale nucléaire de Cruas

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Les spécialistes sismologie d'EDF terminent ce vendredi 2 octobre des relevés de terrain pour mieux connaître la faille à l'origine du tremblement de terre du 11 novembre 2019 et déterminer s'il est nécessaire de renforcer la résistance de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche).

L'un des capteurs installés dans un large périmètre autour de la centrale
L'un des capteurs installés dans un large périmètre autour de la centrale © Radio France - ES

C'est une étude qui n'est pas passée inaperçue : à partir du 21 septembre, 5200 capteurs ont été posés sur dix communes de Sauzet à Meysse, Rochemaure ou Saint-Vincent-de-Barrès, souvent au bord des routes. Et sont arrivés sur le secteur quatre camions vibrateurs, similaires à ceux qui sont utilisés pour la recherche de gaz de schiste. 

Il s'agit d'une nouvelle phase de l'étude lancée par EDF à la demande de l'Autorité de Sûreté nucléaire pour mieux connaître les failles autour de la centrale nucléaire de Cruas. Lors du tremblement de terre du 11 novembre 2019, la centrale n'a pas subi de dégâts mais l'un des capteurs du site s'est déclenché provoquant l'arrêt des quatre réacteurs. EDF doit donc déterminer s'il faut renforcer la résistance de ses installations. 

De nombreux auditeurs ont été intrigués par les camions vibrateurs
De nombreux auditeurs ont été intrigués par les camions vibrateurs © Radio France - ES

Les spécialistes en sismologie d'EDF ont d'abord étudié en juin la faille de la Rouvière elle-même. Ensuite, ces quinze derniers jours, grâce aux camions vibrateurs, ils ont enregistré comment la vibration se propageait dans le sous-sol pour établir une sorte d'échographie souterraine. Les relevés de terrain sont terminés, les capteurs vont être retirés ce vendredi. Il faudra maintenant plusieurs mois pour analyser les données enregistrées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess