Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Séismes au nord de Strasbourg : la préfète demande l'arrêt de la géothermie

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Alors que plusieurs tremblements de terre ont été de nouveau ressentis dans le nord de Strasbourg vendredi 4 décembre, la préfète du Bas-Rhin demande à l'entreprise Fonroche de stopper toute activité à Vendenheim.

Le site Fonroche de Vendenheim (Bas-Rhin).
Le site Fonroche de Vendenheim (Bas-Rhin). © Radio France - Olivier Vogel

Quelques heures après le séisme d'une magnitude de 3,59 sur l'échelle de Richter qui s'est produit vendredi 4 décembre au nord de Strasbourg, la préfète du Bas-Rhin demande l’arrêt de l’activité de géothermie sur le site Fonroche de Vendenheim.  

Les services de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement ont été envoyés ce vendredi matin sur le site pour organiser une inspection. Ils ont recueilli l’ensemble des données scientifiques afin d’analyser le phénomène. La préfète a décidé de diligenter une enquête administrative

Un arrêt total de la géothermie à Vendenheim

Les autorités rappellent que ce séisme intervient après une précédente séquence sismique, entre le 27 octobre et le 11 novembre, déclenchée par la préparation des tests sur la circulation d'eau entre les deux puits de la boucle géothermique. Les tests ont été stoppés dès le 28 octobre. La boucle géothermique a été placée le 29 octobre dans un fonctionnement sécuritaire. Il s'agit d'assurer un débit de circulation d'eau entre les 2 puits de l'ordre de 40 m3 par heure. "L’événement survenu aujourd’hui remet en cause certaines conditions de conduites des opérations et de fonctionnement du projet GEOVEN", insiste la préfecture. 

Fonroche a déjà annoncé avoir "immédiatement enclenché la procédure d’arrêt de la circulation de sécurité dans les puits, vers un arrêt total". L'entreprise précise que cette procédure d'arrêt total du débit se déroulera sur environ un mois à compter de ce jour. "Cependant d’autres événements similaires sont possibles dans le court terme jusqu’à la stabilisation". 

Plusieurs élus de l'Eurométropole, des maires demandent désormais un abandon du projet de géothermie à Vendenheim. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess