Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Semaine du goût : "il aime que les pâtes, les steaks et les frites, sinon c'est beurk !"

lundi 8 octobre 2018 à 20:00 Par Benoît Jacobo, France Bleu Auxerre

Bien se nourrir pour bien grandir : c'est l'un des thèmes de la semaine du goût, portée dans les maternelles et les crèches de l'Yonne. Mais apprendre à un enfant le plaisir de manger en variant les goûts, ce n'est pas toujours facile !

Pas facile d'apprendre aux enfants à manger de tout !
Pas facile d'apprendre aux enfants à manger de tout ! © Maxppp -

Yonne

Louise, 8 ans, attend son petit frère à la sortie de l'école Henri-Matisse à Auxerre. Lui, c'est un sacré coco question nourriture ! "C'est vraiment difficile pour le faire manger, sourit Louise. Il n'aime que les pâtes, les biftecks et les frites, sinon... c'est beurk !"

"Je ne leur ai jamais donné de repas tout prêts" - Madeleine

Marion Dhont, diététicienne : "apprendre à un enfant à goûter, et l'impliquer dans les plats que vous préparez"

Alors, pour qu'un enfant apprenne à manger de tout, ou presque tout, il y a plusieurs recettes. Celle de Madeleine a fait ses preuves auprès de ses enfants et, maintenant, de ses petits-enfants. "Je ne leur ai jamais donné de repas tout fait, j'ai toujours tout préparé, de l'entrée au dessert, explique Madeleine. Ils ont eu du goût, du vrai goût qu'on ne trouve pas dans les petits pots tout prêts !"

"Il y a l'obligation de goûter, pour savoir si on aime ou on n'aime pas" - Charlotte

Chez Charlotte aussi, les repas sont faits maison. Et s'ils n'aiment pas tout, pas de problème. En revanche, il y a l'obligation de goûter. "Pour savoir si on aime ou pas, il faut goûter. Il faut bien leur répéter que les goûts, ça évolue. Et si c'est berk ! pour l'instant, ce ne sera pas berk toute la vie". 

"J'essaie de faire cuisine mon fils avec moi, pour lui faire découvrir les produits bruts" - Morgan

Autre méthode, celle de Morgan, papa d'un garçon de 4 ans et demi. "J'essaie de le faire cuisiner avec moi, de temps en temps. Il m'assiste et il m'aide comme il peut, il m'accompagne. Ça lui fait découvrir les produits bruts, et ça lui donne plus envie de manger ce qu'il y a dans l'assiette". Pourtant, même avec cette méthode, les épinards et les choux de Bruxelles n'ont pas beaucoup de succès auprès des enfants.