Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Sept nouvelles maisons médicales de garde en projet dans le Finistère

mardi 8 janvier 2019 à 18:44 Par Annaïg Haute et Lisa Guyenne, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

L'agence régionale de santé (ARS) a présenté ce mardi un nouveau plan, pour permettre aux bretons de se soigner, même quand les médecins sont absents, la nuit et les week-ends notamment.

Objectif : ouvrir sept nouvelles maisons médicales de garde.
Objectif : ouvrir sept nouvelles maisons médicales de garde. © Maxppp - Jean-François Frey

Finistère, France

Le Finistère possède pour l'instant quatre maisons médicales de garde, pour accueillir les patients la nuit et les weekends. Un dispositif qui permet de désengorger les urgences, pour les consultations qui ne nécessitent pas le plateau technique de l'hôpital. 

L'agence régionale de santé aimerait développer ce dispositif, et encourage la création de maisons médicales. 

Sept maisons médicales en projet

Plusieurs lieux sont d'ores et déjà ciblés (voir carte ci-dessous). Sept projets sont envisagés à Douarnenez, Crozon, Chateaulin, Lesneven, Landerneau, dans le secteur de Saint-Renan, ou encore du côté de Quimperlé

Pas encore de date d'ouverture

Julie Longy, coordinatrice régionale des soins de permanence à l’ARS Bretagne, explique : « L’objectif est d’ouvrir de nouvelles maisons, on en a listé sept, en adossement d’un établissement de santé. Nous n’avons pas d’objectif calendaire puisque nous co-construisons avec les généralistes. Donc il faut une volonté des généralistes pour travailler ensemble sur ces points de consultation fixe. L’ARS accompagne financièrement le fonctionnement de ces maisons de garde, mais elle le fait dans le cadre d’une dynamique de terrain. » 

Les médecins doivent en effet se mettre d'accord entre eux pour se regrouper dans ces structures de maisons médicales de soins. En attendant, les consultations d’astreinte sont assurées par les médecins de garde à leur cabinet. Pour les joindre, il faut impérativement composer le 15 (même s'il ne s'agit pas d'une urgence). Le centre de régulation permet, en soirée et les week-ends, de vous orienter vers la solution de soins la plus adaptée à votre problème.

Les triangles verts indiquent les projets de maisons médicales de garde, qui permettraient de désengorger les urgences.  - Aucun(e)
Les triangles verts indiquent les projets de maisons médicales de garde, qui permettraient de désengorger les urgences. - ARS Bretagne - DR