Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Service de néonatologie au Médipôle de Bourgoin-Jallieu : c'est oui !

jeudi 5 novembre 2015 à 19:18 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère

France Bleu Isère vous le révélait dès 17h, ce jeudi : il y aura bien une unité de néonatologie sur le site du Médipôle à Bourgoin-Jallieu. L'entrée en service est prévue au 1er trimestre de 2016.

Aujourd'hui, environ 2.500 bébés naissent chaque année sur le site du Médipôle.
Aujourd'hui, environ 2.500 bébés naissent chaque année sur le site du Médipôle. © Maxppp

Bourgoin-Jallieu, France

La nouvelle était attendue après un accord il y a quelques mois entre le centre hospitalier Pierre-Oudot et la clinique Saint-Vincent-de-Paul de Bourgoin-Jallieu, implantés sur le site dit du Médipôle : un service de néonatologie va voir le jour. Il ne manquait plus que l'accord de l'Agence régionale de santé qui a dit "oui". La décision a été communiquée aux intéressés ce jeudi.

Ce projet d'unité de néonatologie, il en est question depuis plusieurs années à Bourgoin-Jallieu. Il faut dire que tous les acteurs sont d'accord pour dire que cette unité est nécessaire pour ce territoire. Dans ce genre de service sont suivis des grossesses pathologiques et les bébés prématurés - des bébés à partir d'1 kg 5. Jusqu'à maintenant, faut d'un service de ce type, ce sont environ 150 nouveaux-nés qui chaque année doivent être transférés à Lyon, Grenoble, Voiron ou Vienne. Une situation, un éloignement difficiles à vivre pour les familles.

Voilà pour le constat sauf que pendant de nombreuses années, les deux établissements voisins, l'un public, l'autre privé ne voulaient pas entendre parler d'un projet commun comme le veut l'ARS. L'Agence régionale de santé, qui donne l'autorisation, obtient gain de cause à la fin avril de cette année : le centre hospitalier Pierre-Oudot et la clinique Saint-Vincent-de-Paul déposent un dossier commun.

La particularité c'est que l'unité sera utilisée une année par l'hôpital, la suivante par la clinique et ainsi de suite. Ca devrait commencer par l'hôpital début 2016. Puis en 2017, transfert des 6 berceaux versla clinique. C'est ce qu'ont précisé avant l'été les deux établissements. Il y aura une équipe commune. Elément important : la tarification sera la même pour les usagers qu'ils soient reçus à la maternité de la clinique ou celle de l'hôpital.

Avec cette unité, le site du Médipôle pourrait ainsi voir passer d'ici quelques années le nombre de naissances de 2.500 à 3.000 par an.