Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un handicapé montpelliérain abrège son hospitalisation de peur de perdre son allocation handicapé

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu
Montpellier, France

Stéphane Jeanneau a récemment découvert que l'Etat pouvait dans certains cas couper l'allocation handicapé à ceux qui restent hospitalisés plus de deux mois. Stéphane a préféré quitter l'hôpital plus tôt que prévu,de peur de ne plus pouvoir payer son loyer .

Stéphane Jeanneau sur l'esplanade de Montpellier
Stéphane Jeanneau sur l'esplanade de Montpellier © Radio France - Benjamin Billot

Le cri d'alarme d'un handicapé montpelliérain. Stéphane Jeanneau est en fauteuil roulant. Récemment il a du être opéré d'une épaule. Son opération a été suivie d'une longue hospitalisation. Lorsqu'il s'est renseigné, on lui a dit qu'au bout de deux mois à l'hôpital, 70% de son allocation handicapé (AH) était suspendue .

L'Etat considère en fait que puisque la sécurité sociale prend en charge l'ensemble des frais d'hospitalisation, dans le cas de ceux qui sont à la CMU notamment et vu que ces patients sont logés et nourris, les handicapés n'ont plus besoin de cette allocation. Le montant de l'AH est de 810 euros. Si on en retire 70%, il ne reste plus que 240 euros par mois. Précisons que ceux qui payent le forfait hospitalier journalier, qui leur est totalement ou en partie remboursé par leur mutuelle, conservent leur Allocation Adulte Handicapé.  

Stéphane Jeanneau qui a un loyer et des charges à payer a donc  quitté l'hôpital une quinzaine de jours plus tôt que prévu, inquiet de ne pas pouvoir de continuer à régler ses factures . Il l' a vécu comme une "double peine" selon lui : "on rajoute du handicap au handicap"

Je ne sais pas si tout le monde a bien anticipé les difficultés auxquelles nous devons faire face . Psychologiquement, ça vous met dans un état plus que fragilisé. 

Pour Stéphane Jeanneau, cette disposition devrait changer car c'est une véritable épée de Damoclès qui menace les handicapés longuement hospitalisés : 

Il y a vraiment un chantier à entreprendre pour qu'il n'y ait pas ce problème là.  

Stéphane Jeanneau a interpellé le député de l'Hérault Patrick Vignal à ce sujet. Il assure que le député s'est engagé à interpeller à son tour le gouvernement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess