Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

"Si le dépistage du cancer colorectal était obligatoire, on sauverait 10 000 vies par an en France" selon le Pr Phelip

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Tous les ans, 45 000 nouveaux cas de cancers colorectal sont détectés en France. 16 000 personnes en meurent chaque année. A l'occasion du mars bleu, le Pr Phelip du CHU de Saint-Etienne défend le dépistage systématique.

Une exposition était installée ce mardi dans le hall A-B du CHU de saint-Etienne
Une exposition était installée ce mardi dans le hall A-B du CHU de saint-Etienne © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

Le cancer colorectal est maladie fréquente, notamment en occident, grave, mortelle. Et qui pourtant se détecte bien.  Jean-Marc Phelip est professeur de gastro-entérologie et de cancérologie digestive. Il explique que "cette maladie est précédée, dans la grande majorité des cas, par des lésions pré-cancéreuses qui vont mettre dix ans à évoluer pour aboutir au cancer. On sait les dépister, on sait les enlever pour éviter que le cancer ne survienne. Mais le test de dépistage, qui existe depuis de nombreuses années, est peut utilisé, puisque le taux de participation est autours de 30%. Si on le rendait obligatoire on éviterait 10 000 morts par an". 

Jean-Marc Phelip professeur de gastroenterologie et de cancérologie digestive

Pour les personnes qui n'ont pas d'antécédents personnels et familiaux, il existe un test très simple selon le docteur Josiane Tomczyk-Ferrero médecin coordonnateur pour le département de la Loire du centre régional de coordination de dépistage des cancers. Il s'agit d'une recherche de sang dans les selles. A faire tous les deux de 50 ans à 74 ans. Pour les autres, il faut faire une coloscopie. 

Josiane Tomczyk-Ferrero médecin coordonnateur du département de la Loire du CRCDC

Au delà du dépistage, il y a également des moyens de prévenir le cancer, en faisant attention à son alimentation. Romane Berraud est dialecticienne et chargée de prévention à la ligue contre le cancer. Selon elle, il faut privilégier les fibres, les produits laitiers et éviter la viande rouge. 

Romane Berraud diététicienne et chargée de prévention à la ligue contre le cancer