Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sida : record d'infections en Europe l'an dernier

-
Par , France Bleu

Jamais avant 2014, autant de personnes (142.000) n'avaient été infectées par le virus du sida en Europe. Un chiffre rendu public par l'Union européenne et l'Organisation mondiale de la santé ce jeudi.

142.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2014.
142.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2014. © Maxppp

Un nombre record d'infections par le virus du sida a été enregistré l'an dernier en Europe et en Asie centrale, ont annoncé ce jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Union européenne (UE). En tout, 142.000 nouveaux diagnostics ont été relevés, une première depuis l'apparition du VIH sur le continent dans les années 1980.

La Russie principalement touchée

Dans le détail, c'est en Russie que se concentre la majorité de ces nouveaux cas : 60% en tout. Les 28 pays de l'Union européenne et les trois Etats de l'Espace économique européen (Islande, Liechstentein et Norvège) représentent 21% des nouveaux malades. Le nombre d'infections a enfin tendance à baisser en Europe de l'Ouest.

Près d'un tiers de ces nouveaux cas (31%) sont nées hors du pays dans lequel la maladie a été diagnostiquée. Selon l'OMS et l'UE, le nombre de migrants arrivant sur le continent porteurs du VIH a cependant chuté de 41% en dix ans, et les pays européens ont des progrès à faire dans la prévention des contaminations sur leur propre territoire. Notamment en raison de problématiques d'ordre social.

"Quand les réfugiés et migrants sont victimes d'exclusion sociale dans leur pays d'accueil, ils deviennent plus susceptibles d'attraper le VIH, et cela peut les conduire à suivre des comportements à risque", a notamment expliqué la directrice de l'OMS Europe, Zsuzsanna Jakab.

  • SIDA
Choix de la station

À venir dansDanssecondess