Santé – Sciences

Six Français sur dix sont favorables à la vaccination contre la grippe en pharmacie

Par Marina Cabiten, France Bleu mardi 4 octobre 2016 à 16:16

La campagne de vaccination contre la grippe a commencé lundi
La campagne de vaccination contre la grippe a commencé lundi © Maxppp - Bruno LEVESQUE

Se faire vacciner contre la grippe par un pharmacien ? Ce serait une bonne chose pour 60% des Français interrogés dans une enquête publiée mardi par l'Ordre national des pharmaciens, qui militent pour cette possibilité.

A l’occasion de la semaine de lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, l’Ordre national des pharmaciens a publié mardi les résultats d’une enquête menée par l'institut Odoxa. Selon elle, 60% des Français sont favorables à pouvoir se faire vacciner contre la grippe en pharmacie.

Pour augmenter le nombre de personnes vaccinées

L'Ordre national, qui milite pour une telle possibilité, diffuse ce sondage à l’occasion de la semaine de lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Selon lui, le scepticisme des Français vis-à-vis des vaccins "résulte une diminution de la couverture vaccinale, bien en-dessous des objectifs de santé publique (95%, ramenés à 75% pour la grippe). L’insuffisante immunisation de la population n’assure plus la protection des plus fragiles, ce qui conduit à l’extension des maladies infectieuses", affirme l'Ordre.

Selon une enquête internationale publiée le mois dernier par la revue EBioMedicine, la France est effectivement le pays européen qui a le plus de réticences face aux vaccins, avec 41% qui émettent des craintes sur la sécurité des vaccins tandis que 17% doutent de leur efficacité.

Certains médecins hostiles

Mais les doutes touchent également les médecins généralistes, qui jouent un rôle clé dans la sensibilisation de la population et vaccinent environ la moitié des enfants de moins de six ans en France. Selon une enquête menée auprès de 1.069 généralistes, 10% des médecins se déclarent peu favorables, voire hostiles aux vaccins.

L'autre préoccupation des autorités concerne le taux de vaccination contre la grippe des plus de 65 ans qui a chuté de 13 points, passant de 64% en 2008 à 51% en 2015, selon des chiffres de la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM).

Partager sur :