Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Smoke Check : l'application sarthoise qui sauve des vies

-
Par , France Bleu Maine

Le mois sans tabac se termine mais ce n'est pas une raison pour ne pas tenter d'arrêter de fumer. Pour les fumeurs et anciens fumeurs, une application gratuite permet d'alerter sur les signes potentiels du cancer du poumon et de le traiter avant qu'il ne soit trop tard.

80 % des cancers du poumon sont détectés trop tard pour être guéris
80 % des cancers du poumon sont détectés trop tard pour être guéris © Maxppp - BELPRESS/MAXPPP

Le Mans, France

Elle s'appelle Smoke Check. Lancée en juin dernier par deux médecins sarthois, cette application gratuite vous permet en deux minutes seulement de savoir si vous devez consulter ou pas. " L'idée est venue d'une expérimentation qui a eu lieu à Londres il y a quelques années" se souvient Fabrice Denis, cancérologue au centre Jean Bernard- Clinique Victor Hugo au Mans. " On pouvait voir dans les couloirs du métro des panneaux affichant ce message " vous fumez, vous toussez depuis plus de trois semaines, consultez !". Certains malades qui s'ignoraient se sont mis à consulter et c'est là que l'on a détecté des cancers à des stades plus précoces". Smoke Check a exactement le même objectif.  Il suffit de répondre à 13 questions très simples comme "Est-ce que vous toussez depuis plus de trois semaines ? Est-ce que vous avez une perte de poids inexpliquée ? Avez vous une sensation d'étau dans la poitrine ? Est-ce que vous crachez du sang ?". "Toutes ces questions permettent de faire le tour des maladies cardiaques ou de certains cancers ou de bronchites chroniques".    

Deux fois plus de cancers opérables détectés 

5000 Sarthois ont déjà téléchargé l'application qui "est un dispositif médical qui est en cours d'évaluation, ce qui en fait la plus grosse étude mondiale dans le domaine" se réjouit Fabrice Denis. Depuis cinq mois, l'utilisation de cette application a permis de doubler le nombre de cancer à un stade opérable, donc potentiellement guérissable. " Pour l'instant 80 % des cancers du poumon sont détectés trop tard. L'objectif de cette application, c'est au moins d'atteindre 30 % de cancers qu'on peut guérir avec une chirurgie". Car rappelle le cancérologue sarthois "Quand on opère un cancer, on a plus de deux chances sur trois de guérir les gens. Quand on ne les opère pas, on est à moins d'une chance sur 20". Smoke Check est utilisable pour l'instant uniquement en Sarthe mais elle devrait être testée dans le Maine et Loire au début de l'an prochain. Et peut-être généralisée à l'ensemble du territoire, c'est en tout cas ce que souhaite Fabrice Denis qui participe jeudi soir à Sillé-Le-Guillaume à une conférence sur les méfaits du tabac. C'est à 20 H 30 au Centre Culturel Maurice Termeau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu