Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Smur de Haute-Saône : le maire de Luxeuil réclame une table ronde

Le maire de Luxeuil-les-Bains demande l’organisation d’une table ronde pour réétudier l’offre du Smur en Haute-Saône. La cité thermale a perdu son service médical d’urgence en 2019 et demande un partage avec Lure. Une polémique est née.

Le maire de Luxeuil demande le retour d’un Smur dans son secteur. Pourquoi pas un partage avec celui de Lure ?
Le maire de Luxeuil demande le retour d’un Smur dans son secteur. Pourquoi pas un partage avec celui de Lure ? © Maxppp - Sébastien Jarry

Le maire de Luxeuil-les-Bains en Haute-Saône tape du poing sur la table. La situation a trop duré selon lui. Sa ville a perdu son Smur en 2019 et Frédéric Burghard demande que des solutions soient trouvées pour sortir de cette impasse au plus vite. Ce service intervient sur des accidents ou des urgences médicales à l’aide de véhicules radio-médicalisés avec médecins et infirmiers. Le rétablir pour les habitants de Luxeuil et de ses environs est vital aux yeux du maire qui préside également le conseil de surveillance du Groupement Hospitalier de Haute-Saône. 

Une table ronde avec l’ARS et la préfecture ?

Le maire de la cité thermale, réélu au premier tour des élections municipales, demande l’organisation d’une table ronde avec la préfecture, le département, les élus locaux et l’Agence régionale de santé afin de de réexaminer l’offre du Smur dans le département. « Je souhaite qu’on se mette tous ensemble autour de la table pour trouver une solution, qu’on organise un fonctionnement de manière transitoire jusqu’à un retour à la normale. La cible est de pouvoir continuer de doter Lure, Luxeuil, Vesoul et Gray d’un service d’urgence », ajoute Frédéric Burghard. 

A cause de la disparition du Smur de Luxeuil, les habitants des contreforts des Vosges comme Faucogney, Vauvillers ou encore Saint-Loup Corbenay sont désormais trop éloignés des services d’urgence, ajoute l’élu.

Luxeuil veut partager le Smur avec Lure 

C’est à cause de la pénurie de médecins disponibles dans le secteur, il en manquait à l’époque entre huit et dix pour assurer la continuité du service, que Luxeuil a perdu son Smur l’an dernier. « J’alerte sur le fait que le manque de médecins nous oblige à fonctionner avec un maillage qui n’est pas satisfaisant, pas équitable en couverture d’équipements sanitaires. Nous devons mettre les bouchées doubles pour trouver des médecins », explique le maire de Luxeuil.  Lure a conservé son Smur comme Vesoul et Gray. Frédéric Burghard demande aujourd’hui un partage entre Lure et Luxeuil. « Je ne milite pas pour une formule qui consiste à aller piquer à Lure ce que Luxeuil n’a pas (…). Mais on a certains secteurs qui sont bien couverts et d’autres qui ne le sont plus du tout. Je souhaite que les moyens soient partagés et pas concentrés. Ce qui est le cas aujourd’hui pour maintenir l’ouverture des services de consultations non programmées et du service d’urgence à Lure ? Très bien pour Lure mais pas bien pour Luxeuil », constate Frédéric Burghard. Le maire de Luxeuil souhaite que l’on arrive à un partage du Smur avec Lure. 

La guerre des villes et des territoires, je trouve ça ridicule ! - Eric Houley, maire de Lure

Cette idée déplaît fortement à Eric Houley, maire de Lure, plutôt favorable à une réflexion à l'échelle départementale. « Ce qui est important, c’est de ne pas déshabiller Pierre pour habiller Paul, de ne pas enlever des services sur le bassin luron au profit du bassin luxovien. C’est une mauvaise stratégie. Amputer les uns pour donner aux autres est une logique qui n’a pas de sens et qui ne cadre pas avec la révolution hospitalière dont on nous parle. Je comprends la position du maire de Luxeuil mais la guerre des villes et des territoires, je trouve ça ridicule. Les gens ont besoin de services de santé partout », souligne le maire de Lure qui ne veut pas polémiquer davantage. Eric Houley salue en revanche l’idée d’organiser une table ronde : « Les élus locaux pourraient davantage peser dans les décisions et prendre au mot les décideurs nationaux qui disent vouloir transformer radicalement la politique hospitalière ».

Pas de menace pour le Smur de Lure, selon l’ARS

On ne sait pas si l’ARS, Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté, répondra favorablement à la demande de table ronde souhaitée par le maire de Luxeuil, mais ce qui est sûr c'est qu'elle jouera certainement un rôle central dans ce dossier et les prochaines discussions. En attendant, elle se montre rassurante après avoir déclaré récemment que le Smur de Lure n’était pas menacé. « Il appartient à un groupement hospitalier et la stratégie consiste bien à garder un maillage sur ce secteur », indique l'autorité de santé de la région. Le maire de la cité luronne appréciera. A Luxeuil, on attend surtout des décisions fortes pour que la situation s'améliore.

Rassemblement le 16 juin devant l'hôpital de Luxeuil

Par ailleurs, le comité de vigilance pour le maintien des services publics en Haute Saône, favorable à un SMUR et des urgences à Lure et à Luxeuil, appelle à un rassemblement le mardi 16 juin à 10 h devant l’hôpital de la cité thermale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess