Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dans le bassin thiernois, des familles soignent leur poids

vendredi 20 mai 2016 à 6:00 Par Maud De Bourqueney, France Bleu Pays d'Auvergne

A l'occasion de la Journée Européenne de l'Obésité, samedi 21 mai, France Bleu Pays d'Auvergne revient sur un programme personnalisé à destination des familles, à Thiers et dans ses alentours. Vingt d'entre elles en ont bénéficié. Le dispositif devrait s'étendre l'année prochaine.

Isabelle et son fils Edouard ont appris à changer leurs habitudes
Isabelle et son fils Edouard ont appris à changer leurs habitudes © Radio France - Maud de Bourqueney

Thiers, France

Au début de l'année, le mari d'Isabelle lit un article sur le programme Proxob, un accompagnement personnalisé des familles, organisé par le Centre Auvergnat de l'Obésité et de ses Risques en Santé (Caloris). Le principe est simple: améliorer, à l'échelle d'une famille, son alimentation, son activité physique et son rythme de vie. Dans chaque foyer, au moins un membre, enfant ou adulte, est obèse ou en surpoids. Dans la famille d'Isabelle, le papa est le plus concerné, la mère et le fils sont, eux, en très léger surpoids. La thiernoise de 48 ans se laisse convaincre et emmène son fils de 12 ans, Edouard, dans l'aventure.

Pourquoi cibler une famille ? "On ne souhaitait pas stigmatiser  la personne qui a un problème de poids mais plutôt créer un effet de groupe en utilisant toute la famille pour qu'ils se motivent  ensemble " se justifie Amélie Rigal, chef de projet Proxob.  En tout 20 familles sont suivies dans le bassin thiernois, soit 80 participants dont près de la moitié a un problème de poids.

L'équipe du programme Proxob - Radio France
L'équipe du programme Proxob © Radio France - Maud de Bourqueney

Méthode douce

Au programme: un diagnostic personnalisé et treize ateliers à domicile au cours de l'année scolaire. Ils sont encadrées par une diététicienne, une enseignante en activité sportive adaptée et une conseillère en économie sociale familiale. L'objectif n'est pas de perdre du poids tout de suite, mais plutôt de retrouver un équilibre. Et pour cela,  les professionnels de santé utilisent la méthode douce.

Première étape: repérer les comportements alimentaires à améliorer. L'objectif doit être réalisable. "Pour le goûter, je mangeais trois gâteaux, maintenant j'en mange deux avec un yaourt" explique Edouard. De petits efforts loin des régimes intensifs, mais il ne s'agit pas d'un régime justement. "C'est juste de nouvelles habitudes que toute la famille prend, donc il n'y a pas de frustration par rapport à ce que peuvent manger les autres" analyse  Margaux Dablanc, la diététicienne du programme.

Des outils ludiques pour sensibiliser les plus jeunes - Radio France
Des outils ludiques pour sensibiliser les plus jeunes © Radio France - Maud de Bourqueney

Des balades en famille

Du côté de l'activité sportive, la philosophie est la même. "C'est vraiment plus axé sur le ludique, la balade en famille ou la promenade du chien" précise Christine Verneret, enseignante en activité physique adaptée. Selon elle, la famille peut " se renforcer musculairement sans s'en rendre compte". Là encore, l'aspect familial du programme facilite les efforts. Isabelle se souvient en riant du "podomètre" qu'ils ont porté pendant une semaine.Cet engin électronique compte le nombre de pas réalisés dans la journée. "Quand on rentrait le soir, c'était un peu ça la question: alors combien t'as fait?" raconte-t-elle.

La première session de Proxob est en train de s'achever. Les 20 familles suivies feront un nouveau bilan dans 6 mois, pour voir si elles ont réussi à appliquer les conseils. L'an prochain, le programme devrait s'élargir et concerner 40 familles du bassin thiernois et 40 familles de Clermont-Ferrand.

Pour plus d'informations, c'est ici.