Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Somme : des étudiants en médecine se plaignent d'être boudés par les centres de vaccination Covid

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Des étudiants en médecine à Amiens poussent un coup de gueule contre les centres de vaccination Covid de la Somme : bien que formés et autorisés à vacciner depuis fin mars, ils trouvent porte close quand ils proposent leur aide. Un problème d'organisation et de reconnaissance selon eux.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Richard Vivion

À Amiens, les étudiants en médecine sont très nombreux à s'être portés volontaires pour vacciner des patients contre le Covid-19. Plus de 180 ont répondu présents pour prêter main forte dans les centres dédiés. Sauf que partout où ils proposent leur aide dans le département, ces étudiants trouvent porte close

Pas de place car pas de besoins

C'est ce qu'ont constaté Pierre Chrétien et Justine Masson, deux étudiants en médecine à Amiens. "J'ai appelé tous les centres de la Somme" raconte Pierre. "Il y en a huit, que j'ai eu longuement et plusieurs fois au téléphone". Mais il reste toujours bredouille, sans poste de vaccinateur, car on lui a, à chaque fois, répondu par la négative. 

Pierre Chrétien et Justine Masson, deux étudiants en cinquième année de médecine à Amiens, très remontés contre les centres de vaccination covid de la Somme
Pierre Chrétien et Justine Masson, deux étudiants en cinquième année de médecine à Amiens, très remontés contre les centres de vaccination covid de la Somme © Radio France - Flore Catala

"Pour l'instant on n'a pas fait appel à eux parce qu'on n'est pas en manque de bras" explique Maxime Détourné, infirmier en charge du centre de vaccination d'Abbeville. "Bien sûr que si on a un afflux de doses on fera appel à cette réserve"

Des centres de vaccination frileux face aux étudiants

Alors certes, au téléphone, Pierre a entendu cette réponse pour les centres bien dotés. Mais dans d'autres où les besoins étaient là, il a aussi constaté qu'il y avait d'autres raisons à ces refus : "Soit certains ne sont tout simplement pas au courant que les étudiants ayant fait la formation, étant dans le cadre de la loi, peuvent vacciner. Soit certains ne savent pas quels types de contrats faire et comment nous rémunérer. Et pour certains il y a aussi une question de responsabilité, car nous ne sommes qu'étudiants"

Résultat : sur les 180 volontaires, seuls trois ont trouvé un centre de vaccination où exercer explique Justine. Malgré un décret sorti le 26 mars autorisant les étudiants à vacciner, malgré leur formation, et leur détermination, Justine déplore se heurter "à une peur d'accepter que des étudiants prennent le rôle de médecins, alors que ce n'est pas le cas, car on parle seulement de vacciner, qui n'est qu'un rôle d'infirmier".  

Face à cette frilosité des centres de vaccination, les deux étudiants sont très remontés car ils passent à côté d'une rémunération qui leur serait bienvenue durant cette période compliquée, sans petit boulot pour subsister. Un étudiant vaccinateur peut gagner au minimum 24 euros de l'heure en centre de vaccination. "Aussi, moi, mon petit souci c'est au niveau de la reconnaissance" ajoute Pierre. "On n'est un peu pris pour pas grand chose".

Pour Pierre et Justine, le problème vient surtout d'un manque d'organisation et de circulation des informations au niveau des centres, déjà mis en difficulté par les fréquents changements dans la campagne de vaccination. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess